Autodafé suisse

Publié le Mis à jour le

femmes-suisses

Au dix-huitième siècle, un décret fut promulgué en Suisse, proscrivant la Pucelle, de Voltaire, et le livre de l’Esprit, d’Helvétius, et enjoignant à tous les magistrats d’en rechercher et d’en détruire les exemplaires.

Le juge du canton de Bâle répondit :

On n’a trouvé dans mon canton ni pucelle ni esprit.

« Hier, aujourd’hui, demain. »  Paris, 1923.

Publicités

5 réflexions au sujet de « Autodafé suisse »

    Antonio Pavón Leal a dit:
    décembre 31, 2016 à 7:47

    Bonne Année

    Aimé par 1 personne

    Un petit blog avisé?? a dit:
    janvier 1, 2017 à 6:25

    Bonne Année 2017 Gavroche ! 🙂
    J’écoute Tes Yodels et je vois plein de cloches à vaches partout… ur fromage à trous et sans trous…du chocolat… et la marmotte qui … des billet de banque qui volent ….

    Aimé par 1 personne

    Libre jugement a dit:
    janvier 8, 2017 à 12:33

    Pucelle ou …. plus celle que je croyais; telle est la question!

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.