Un spécialiste

jean-cruppi

Jean Cruppi montra, dès sa plus tendre enfance, les plus brillantes dispositions pour être ministre de la Justice. A quatre ans, au lieu d’aller comme tous les enfants de son âge, au Jardin d’Acclimatation voir les phoques, il allait à la Cour d’appel, voir les juges.

A six ans, le bonhomme Noël lui mit, dans son soulier, une robe rouge bordée d’hermine. Il n’en voulut pas pour lui-même, mais il en habilla un de ses petits camarades moins fort que lui, auquel il s’exerça à dicter des arrêts, et quand l’autre se refusait à les transcrire exactement et se permettait quelque modification au texte, il le poussait avec violence pour le faire rétrograder, ou tombait dessus à bras raccourcis pour lui enlever sa robe et en parer un autre petit garçon plus docile.

Plus tard, il joua à la barre et au barreau, jamais aux barres, dont le pluriel n’avait aucun sens, pour sa précocité. Il siégea dix ans sur les bancs du collège, en sortit instruit comme une affaire, fit naturellement ses études de Droit, entra dans la magistrature et se condamna à rester debout pour mieux avancer. Il publia alors sur la réforme de nos lois, un ouvrage tellement embêtant qu’il endormit les derniers scrupules du gouvernement sur le respect de la propriété des réactionnaires.

Elu député sur le vu de ce passe judiciaire et en raison de sa compétence à garder les Sceaux, le cas échéant, il se trouvait tout désigné pour faire partie d’une combinaison ministérielle, et il postula effectivement pendant trois ans pour la place de ministre de la Justice. Cette place s’étant enfin trouvée vacante par suite du décès du titulaire, M. Clemenceau lui offrit celle de ministre du Commerce.

Rendons hommage à la vérité. Jean Cruppi objecta quelques timides onomatopées paraissant avoir un rapport discret avec l’aveu atténué de l’incertitude de sa compétence en la matière. Mais M. Clemenceau fit semblant de ne pas entendre. Devant cette insistance, il accepta.

« La Flèche de Triboulet. »  Paris, 1908.

Publicités

3 réflexions sur “Un spécialiste

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s