Le boss des maths

jedediah-buxtonEn 1754, la Société royale de Londres examina un simple ouvrier nommé Jedediah Buxton, qui était né en 1703 à Elmeton (Derbyshire) et qui, ne sachant ni lire ni écrire, quoique son père fût maître d’école, faisait de tête les opérations les plus compliquées.

Buxton multipliait, additionnait, soustrayait sans aucun effort, quelle que fût l’importance des nombres proposés, et il était employé par tous les gens de son quartier comme un barème vivant. s’il se trouvait dérangé dans un calcul par une circonstance quelconque, il le reprenait l’incident passé et le menait à bonne fin. Le calcul était devenu pour lui une obsession et une manie. Tout lui était prétexte à opérations, et le sens véritable des choses, comme leur charme, finissait par lui échapper.

Comme il était venu à Londres, on le mena au théâtre de Drury Lane, où le célèbre Garrick jouait Richard III. Le rideau baissé, on demanda à Buxton si le jeu des artistes, les ballets et la musique lui avaient fait plaisir, et au lieu de répondre, il apprit à ses interlocuteurs que les danseurs et les danseuses avaient fait 5202 pas et que les acteurs avaient prononcé 12445 mots. Il donna également le nombre des mots prononcés par Garrick seul… nombre qui fut reconnu exact.

Si l’on venait à parler en sa présence d’un laps de temps quelconque, il se mettait aussitôt à supputer mentalement le nombre des heures, des minutes et des secondes que cette période représentait. il ramenait, paraît-il, toutes les longueurs a un étalon bizarre qu’il s’était donné, l’épaisseur d’un cheveu, et la promenade n’était pour lui qu’une source intarissable de calculs.

Buxton trouva cependant le temps de prendre femme et il eut même plusieurs enfants. Loin de mourir prématurément, comme la plupart des phénomènes, il vécut jusqu’à l’âge de soixante-dix ans.

 « Revue encyclopédique Larousse. »  Paris, 1892.

 

Publicités

9 réflexions sur “Le boss des maths

  1. Comme j’ai l’habitude d’écrire ici: je relate un fait authentique (et vérifiable)
    Au lycée Washington du Mans (72) > Un individu employé au nettoyage de la cours, nous était d’un grand secours!
    > Allez faire la racine cubique de √2636425 en moins de 10 s
    > Ou la ∑ de 2636425 & 4359836 en mois de 5 s
    > et de toute matrice carré
    Ses résultats étaient toujours justes !
    Quant à un joueur d’échecs-appelé Millecent, il vous faisait un mat en moins de 15 mn
    Ces personnages m’ont marqué (par leur combines mentales)

    Cependant, j’y préférai ma démonstration écrite (sachant que toute √X(n) n’est en fait qu’une simple addition, dont il faut cascader l’image en mémoire!

    Cependant, merci à eux!

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s