Les débuts de Ramon Novarro

bushman-and-ramon-novarro

Les Américains mâchent continuellement du chewing-gum. Ca parfume l’haleine et ça tonifie les gencives, paraît-il. A ce propos, une anecdote sur Ramon Novarro, le cinéaste aujourd’hui célèbre.

En ce temps Ramon Novarro ne jouait pas encore, il faisait jouer les autres. Il eut à mettre en scène une pièce antique qui se passait à Rome sous les Césars. Deux fois le film présenté par Novarro et cependant réglé avec toute l’exactitude possible fut refusé pour anachronisme flagrant. A la fin, le directeur dit à Novarro :

Décidément, mon ami, vous n’avez pas l’œil américain… Tous vos figurants, chevaliers ou patriciennes, mâchent du chewing-gum. Et les Romains ne chiquaient pas, autant que je sache ! Quant à vous, vous ne serez jamais qu’un médiocre metteur en scène. Jouez plutôt : vous avez le physique et vous réussirez… peut-être.9b8dd598

Ramon Novarro a suivi ce conseil et a réussi, comme on sait.

« Le Pêle-mêle. »  Paris, 1930.
Illustration :
Bushman and Ramon Novarro. « Ben-Hur: A Tale of the Christ. »  Fred Niblo, 1925.

Publicités

5 réflexions sur “Les débuts de Ramon Novarro

  1. Bonjour Gavroche – J’ai regardé dimanche soir au ciné-club de la 3 le film bien ancien  » Lucrèce Borgia  » avec Edwige Feuillère, toute jeune – dans la première scène de nu du cinéma, parait-il ! Film d’Abel Gance – ces anecdotes sont toujours intéressantes à mon avis – amicalement – france

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s