Soyons logiques

nicolas-chamfort

Dans un salon du XVIIIème siècle, on parlait d’un écrivain qui n’avait d’autre défaut que de paraître prétentieux, sans même l’être véritablement.

Chamfort qui le détestait à cause de cette expression-là, s’acharnait à l’étriller et finit par déclarer : 

 Voyez-vous, je l’ai tellement en horreur que je lui ferais volontiers du mal.
— Quelle injustice ! Mais il ne vous en a jamais fait, lui ! s’interposa bravement une dame.
— J’en conviens, chère amie, avoua l’homme d’esprit, mais convenez vous-même qu’il faut bien que quelqu’un commence.

« Le Journal amusant. »  Paris, 1932.

Publicités

5 réflexions sur “Soyons logiques

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s