Malencontreuse coïncidence

Publié le Mis à jour le

 albert-1er-monaco

C’était à la séance solennelle d’inauguration du Congrès de police judiciaire internationale, organisé par S. A. S. le prince de Monaco, sous la présidence du doyen de la Faculté de droit de Paris, le vénérable M. Larnaude.

Le discours d’ouverture et de bienvenue était prononcé par le ministre d’Etat, M. Flach, et les phrases sonores retentissaient à plaisir dans la majestueuse salle du musée océanographique. Il se termina sur ces mots :

Et soyez assurés, Messieurs, que le Prince ne sera pas le témoin le moins éveillé de vos travaux !

Alors tous les yeux se tournèrent vers le magnifique fauteuil de velours rouge où trônait Son Altesse Sérénissime. Elle dormait !…

Et cette anecdote n’est ni un racontar ni un on-dit : elle est rigoureusement authentique.

« Le Carnet de la semaine. »  Paris, 1917.

Publicités

8 réflexions au sujet de « Malencontreuse coïncidence »

    gaïa a dit:
    février 11, 2017 à 4:27

    Excellent ! Ce fut sans doute un grand moment de solitude pour sa sérénissime altesse à son réveil, non ? 🙂

    Aimé par 2 people

    francefougere a dit:
    février 11, 2017 à 4:33

    Chut … il parait – je ne sais plus où j’ai lu cela, qu’un prince régnant par la suite se comportait comme un galopin assez ingérable – si bien qu’il a été marié à une sorte de princesse d’outre-atlantique… amicalement – france 🙂

    Aimé par 2 people

    nuage1962 a dit:
    février 11, 2017 à 5:20

    Faut croire que le discours était intéressant 😉

    Aimé par 2 people

    lapinbleu2 a dit:
    février 11, 2017 à 7:24

    Merci pour cette anecdote.

    Aimé par 1 personne

    jmcideas a dit:
    février 15, 2017 à 9:27

    « Et cette anecdote n’est ni un racontar ni un on-dit : elle est rigoureusement authentique. »
    Inutile de le préciser -cher GAVROCHE-

    > On sait que le sommeil peut intervenir à tout moment
    > D’ailleurs, je me demande si j’ai bien lu cet article

    Quoique-qu’il en soit…il est parfois des exposés qui vous plonge dans une méditation somnolente
    Dès-lors on s’évade à des pensées sans aucun rapport

    > Si vous partez sur un film pourri, c’est 2 heures de votre vie perdues -à moins q’un sommeil réparateur vous fasse le plus grand bien !!
    [Voltaire]

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s