Les prénoms

aristide-briand

Dans le monde artistique aussi bien que dans celui de la politique et des lettres, les hommes qui ont pris l’habitude de signer de leur nom précédé du prénom manifestent de la mauvaise humeur toutes les fois que quelqu’un écrit simplement leur patronyme.

De ce nombre sont : Sacha Guitry, Georges de Porto-Riche, Emile Loubet, Armand Fallières, Antonin Dubost, Paul Bourget, Henry Bordeaux, Maurice Maeterlink et tant d’autres… Massenet, au contraire, se vexait si l’on accolait à son nom son prénom de Jules. Il ne manquait jamais de faire observer alors qu’il signait Massenet tout court. L’ancien député Jean Bon désirait être appelé M. Bon, mais, la malice des journalistes aidant, jamais il ne put arriver à ce résultat.

Il y a également des prénoms que l’on dénature. M. Aristide Briand narre, à ce sujet l’anecdote suivante. Lorsqu’il était Président du Conseil, pendant la guerre, il reçut la visite d’un brave maire de la Normandie, qui prétendait avoir de graves révélations à lui faire. Il l’écouta patiemment jusqu’au bout lui exposer une histoire abracadabrante d’espionnage, qui existait seulement, dans son imagination. Pendant tout ce récit, le magistral municipal ne cessa d’appeler le Président du Conseil M. Aristophane Briand.

Imperturbable, M. Briand ne bronchait pas. Quand l’entrevue prit fin, il tendit au maire
une de ses photographies, sur laquelle il avait tracé, en grosses lettres, son prénom Aristide et, en petites lettres son nom de famille.

Tenez, cher monsieur, vous garderez ce souvenir.

L’autre, extasié, considéra longuement la photo et répliqua :

Grand merci, monsieur Aristophane Briand !

« Parisiana. »  Paris, 1920.

Publicités

4 réflexions sur “Les prénoms

  1. bonsoir ayant un nom et un prénom composé (mon nom était difficile à prononcer) je n’aimais pas du tout « l’appel que l’on faisait à l’école communale, mon nom était écorché, je n’aimais pas cela du tout!!! et pourtant je ne suis ni écrivain ni artiste. Bonne soirée MTH

    J'aime

  2. J’aime bien quand on précise « Éric G. Delfosse » : dans la mégalopole d’au moins … six cents habitants où j’habite, ça peut être utile de faire la différence entre moi et Alain Delfosse, Lucien Delfosse, Alice Delfosse, Léon Delfosse, Jessica Delfosse, Valérie Delfosse, François Delfosse, (et j’ai un trou de mémoire sur le prénom du frère de François)…
    Rien que le prénom n’est pas une solution non plus : depuis la maternelle jusqu’à mes avant-derniers cours il y a une demi-douzaine d’années, j’ai toujours été accompagné d’au-moins un autre Éric (jusque trois à la fois pendant mes cours de sous-officiers, cours pour lesquels nous étions seulement … 23)

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s