Recommandation

alexandre-dumas

Un souvenir sur Dumas père qui ne savait pas refuser un service.

Un jour, il donna une lettre de recommandation à quelqu’un qui partait pour Bruxelles. Il l’adressa à un de ses amis, M. B. L…, avec un mot à peu près conçu en ces termes :

Mon cher ami,
Je vous présente, en vous le recommandant, le porteur, qui est de mes grands amis. Veuillez l’accueillir, je vous prie, et faire pour lui ce que vous feriez pour moi-même,
etc., etc. 

M. B…, hospitalier comme un prince, accueillit comme un frère l’ami d’Alexandre Dumas, il le logea, le reçut à sa table, le mena à son cercle, le présenta à ses amis, lui prêta ses chevaux et ses voitures. Au bout de quinze jours, l’ami de Dumas disparut… emmenant le plus beau cheval de l’écurie de son hôte. On ne l’a jamais revu.

Six mois plus tard, M. B… passant par Paris, alla voir Alexandre Dumas.

Mon cher, lui dit-il, je vous remercie. Vous me recommandez de jolis messieurs. Votre ami est un filou. Il m’a volé un cheval.

Dumas leva les mains au ciel d’un air indigné : 

— Comment !… à vous aussi !

« Les Annales politiques et littéraires. »  Paris, 1883.

Publicités

3 réflexions sur “Recommandation

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s