Impudence

restaurant

C’est à un restaurateur que je suis redevable de la petite anecdote que je vais vous narrer. Il était question de l’exigence et du sans-gêne de certains clients. Et comme un exemple typique, le restaurateur me conta ce qui suit :

C’était à l’heure du dîner, et nous étions occupés fiévreusement, à servir la clientèle, quand pénétra, dans le restaurant un monsieur accompagné de trois jeunes enfants, deux filles et un garçon. Ils prirent place à une table et s’installèrent tout d’abord confortablement. Ceci fait, le monsieur commanda une canette de bière et quatre verres. Et aussitôt, chacun sortant de sa poche un gros sandwich, se mit en devoir de manger.

Le garçon qui revenait avec la bière commandée, resta ébahi devant, ce spectacle inattendu. N’osant pourtant pas risquer une observation, il vint me demander conseil. Je m’avançai vers l’étrange client, et très poliment je lui donnai à entendre que mon établissement était un restaurant et qu’on n’y pouvait apporter son manger.

Il parut ne pas saisir le sens de mes paroles, en tout cas, il ne dut y attacher aucune
importance, car au lieu de répondre, il m’interpella à son tour.

Qui êtes-vous ? me demanda-t-il.
— Moi, monsieur, répondis-je d’un ton un peu irrité, je suis le propriétaire de ce restaurant.
— Ah ! parfait ! fit-il. Vous êtes la personne que je désirais justement voir.

Et, désignant l’estrade qui se trouve au fond de la salle : 

Comment se fait-il que l’orchestre de tziganes ne joue pas ce soir ?

« Le Pêle-mêle. »  Paris, 1907.
Illustration : peinture de Henri Gervex.

Publicités

5 réflexions sur “Impudence

  1. Savez vous, une fois, qu’on vit mieux sur les quais de Paris….
    Une famille venue visiter la Capitale avait tout prévu pour ‘casser la croûte’ sous le pont Henri IV
    – Une grande nappe vichy, et nombres de petits plats s’y étalèrent avec une boisson impudente: Du rouge ! Bientôt, le nez fin des clochards fut attiré et ils firent vite un cercle autour des convives…assez banal en soit…Lorsque le chien d’entre-eux se saisit d’un coup de gueule du plat principal !
    Alors, le chef de famille s’exclama outré:
    – Vous ne pouviez pas mieux garder votre chien en laisse !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s