La folie du duc d’Abrantès

Publié le

jean-andoche-junot

On a souvent attribué la folie de Jean-Andoche Junot à des blessures reçues, la plupart, à la tête, à la température de la campagne de Russie, voire à la disgrâce impériale.

En fait, et cela est médicalement prouvé, le maréchal faisait de la paralysie générale, fruit de ses excès. Rentré de Russie, il fut difficile au malheureux de cacher les progrès de sa démence. Nommé gouverneur des provinces illyriennes il donna, à Raguse, un grand bal où il parut ganté de blanc, frisé au petit fer, chaussé d’escarpins vernis, tous ses ordres endiamantés au cou, son sabre et son chapeau à plumes sous le bras et, par ailleurs, nu comme un ver. Devant le scandale suscité par cette entrée, Napoléon rappela son favori, écrivit au prince Eugène :

« Ayez, pour ce malheureux tous les ménagements qu’exige sa position, mais ôtez-le vite d’un pays où il offre un spectacle affligeant ».

On ramena Junot, en France, chez son père et le jour même de son arrivée, se prétendant oiseau, il sauta par la fenêtre et se brisa la jambe en tombant d’un mur. Il mourut sept jours plus tard, fort vraisemblablement d’une septicémie venue d’une fracture ouverte et dont il arrachait, en proie à ses crises, les bandages.

« Marianne. »  Paris, 1940.

Publicités

3 réflexions au sujet de « La folie du duc d’Abrantès »

    suzanne35blog a dit:
    mars 5, 2017 à 8:34

    triste vie pour ce Jean-Andoche, je n’avais jamais entendu parler de lui…

    J'aime

    marie a dit:
    mars 5, 2017 à 9:01

    Oh mais ce n’est pas gai du tout cette histoire, pauvre homme! bonne soirée Amitiés MTH

    J'aime

    L'homme au balcon a dit:
    mars 6, 2017 à 7:17

    Un sacré personnage, par quatre fois exilé.

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s