Le démon de Düsseldorf

Publié le

peter-kurten

L’affaire du Vampire de Düsseldorf est venue, mercredi, devant les assises.On sait que le vampire, un nommé Peter Kürten, s’est rendu coupable de quelques peccadilles : neuf meurtres, deux viols, deux tentatives de viol, et quelques menus autres méfaits.

L’avocat du sinistre personnage plaide l’irresponsabilité.

— C’est la surexcitation sexuelle… Il a été poussé par une force insurmontable… 

Un petit passionné, quoi !… 

Le tribunal ne l’a pas entendu de cette oreille. Kürten, lui-même, qui n’est plus travaillé par « le démon de la chair » réclame à grands cris la guillotine. Ce serait d’ailleurs un excellent moyen de refroidir ses ardeurs.

« Chanteclerc. » Tananarive, 1931.

1-101

Publicités

Une réflexion au sujet de « Le démon de Düsseldorf »

    Éric G. Delfosse a dit:
    mars 6, 2017 à 10:14

    Voui, « quelques peccadilles », effectivement…
    Pas de quoi fouetter un chat… On a vu des politiciens plus « chargés » que ça… 😆

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s