Entraide

Publié le Mis à jour le

krach-boursier

Il y a quelques années, Moïse Kahn, alors marchand de lorgnettes à Chicago, traversa une pénible crise.

Son commerce n’allait pas, il se voyait à la veille d’être saisi, et pour comble d’infortune, il était cloué au lit par les rhumatismes. Il eut alors l’idée s’adresser à son compatriote, Lévy-Blum, qui était patron d’une petite banque florissante. Le 1 novembre 1924, il lui écrivit .une lettre pathétique lui exposant sa détresse et le suppliant de venir à son secours… 

Je suis malade et abandonné, lui disait-il, je fais appel à votre bon coeur et je vous aurais une reconnaissance éternelle si vous vouliez bien m’apporter un peu de réconfort. Par pitié, venez me voir, je vous attends avec une anxiété désespérée… 

Mais Lévy-Blum qui était très occupé mit délicatement la lettre au panier et ne se dérangea pas. 

Moïse Kahn finit tout de même par se tirer d’affaire et à force d’astuce et de patience, il rétablit sa prospérité. Il vient même de devenir millionnaire, grâce à d’heureuses spéculations financières. Hélas, les coups de Bourse ne sont pas heureux pour tout le monde, et pendant que Moïse Kahn s’enrichissait, Lévy-Blum perdait toutes ses économies. A son tour, le voilà dans une dèche noire… 

Mais l’autre matin, le 11 février 1931, apprenant que Moïse a fait fortune, il se souvient de la lettre qu’il reçut de lui en 1924. Aussitôt, il court au domicile de cet « excellent ami », et lui serrant chaleureusement les mains:

Ah ! bonjour, mon cher Moïse ! s’écrie-t-il. Vous m’avez demandé de venir vous
voir… Eh bien, me  voici… toujours prêt à vous rendre service !

« Ric et Rac. »  Paris, 1931.

Publicités

8 réflexions au sujet de « Entraide »

    nuage1962 a dit:
    mars 11, 2017 à 11:43

    On peut dire que c’est encore comme ça … avec certaines personnes

    Aimé par 2 people

    runglaz a dit:
    mars 11, 2017 à 12:02

    Il n’est jamais trop tard, n’est-*ce pas ? c’est ainsi que l’on reconnait ses vrais « amis »…

    Aimé par 1 personne

    carnetsparesseux a dit:
    mars 11, 2017 à 12:08

    nobodys know you when you’re down and out….

    Aimé par 1 personne

    fanfan la rêveuse a dit:
    mars 11, 2017 à 4:04

    Hé bien, voila qui n’est pas beau, oh le vilain !

    Aimé par 1 personne

    jmcideas a dit:
    mars 11, 2017 à 4:56

    Ah! les amis
    On ne sait jamais s’ils seront là, au moment importun
    « Seraient-ils là, lors d’un dernier adieu ?
    Gavroche est un assistant, et merci à lui
    —————-
    PS: Je viens de perdre ma mère..et mon coeur est bouleversé
    —————-

    J'aime

      Gavroche a répondu:
      mars 11, 2017 à 5:26

      Mes pensées vont vers ta maman, Jean-Marie.

      J'aime

    Jean Claude Divet a dit:
    mars 11, 2017 à 9:06

    Je te l’aurais envoyé paitre d’une force.

    J'aime

    ermite-athee a dit:
    mars 12, 2017 à 3:12

    L’histoire ne dit pas comment Moïse a réagi ?

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s