Renforts

garde-imperiale-france

La Quotidienne, en 1823annonçait avec une sorte d’emphase le départ de trente conscrits de Lille et celui de six jeunes soldats de Lons-le-Saulnier.

Ces derniers étaient destinés à faire partie de divers régiments. Ne croirait-on pas, d’après un pareil langage, que le royaume de France ressemblait aux états du prince de Monaco, dont toute la force armée, à l’époque, consistait en deux gendarmes , un chasseur et un chien !

Publicités

Une réflexion sur “Renforts

  1. En effet ! Mais il est vrai qu’à l’époque, le départ des conscrits était un évènement et que cela se fêtait parfois dans le village même juste avant leur départ.

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s