Le squatteur

raimu

Un jour, Raimu, qui se reposait à Bandol, reçoit la visite d’un ami.

Comme le visiteur s’attarde et ne semble pas vouloir s’en aller, Raimu, ayant regardé sa montre qui va bientôt marquer dix-neuf heures :

— Alors, tu dînes ici ce soir ?

L’interpellé demeure quelques secondes étonné. Quoi, serait-ce une invitation à dîner ?

Mais Raimu, immédiatement, le rassure.

— Parce que, si tu veux dîner ici, je peux t’indiquer un très bon restaurant, pas très loin et pas trop cher, malgré la dureté des temps !

« Almanach / Ciné-miroir. »Paris, 1945.

Publicités

2 réflexions sur “Le squatteur

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s