Le « Club des anciens vendeurs de journaux »

new-york
Et voici quelque chose de « très américain » : le « Club des anciens vendeurs de journaux ». Il est notoire que la haute tradition américaine exige que tout millionnaire ait commencé par être crieur de journaux.

Aussi, les membres de ce club sont-ils recrutés parmi ceux qui, ayant à un certain moment de leur vie exercé cette profession peu lucrative, n’en sont pas moins arrivés à posséder au minimum un million de dollars. Le premier président d’honneur du Club fut Edison. Tous les ans, le jour anniversaire de la fête de l’indépendance, un banquet réunit les membres, chaque fois dans une ville différente. A table, ils échangent leurs souvenirs. Le lendemain, une cérémonie bizarre a lieu. Les millionnaires, gens respectables par définition, revêtent leurs anciennes défroques, coiffent leur vieille casquette, et à la queue-leu-leu se dirigent vers l’imprimerie du plus grand journal local. Chargés de journaux, ils s’égaillent à travers la ville en criant à tue-tête les titres d’articles sensationnels, tout comme ils l’ont fait dans leur lointaine jeunesse.

Ayant ainsi repris pour un jour leur métier, au grand étonnement des passants ignorants, et à la joie des initiés, ils se réunissent le soir dans le restaurant le plus chic et mettent en commun leur « recette ».

Chacun y ajoute mille dollars, et la somme ainsi constituée est employée pour des buts de bienfaisance.

« Le Monde illustré. » Paris, 1936.

Publicités

Une réflexion sur “Le « Club des anciens vendeurs de journaux »

  1. Voilà des personnes qui ne se prennent pas au sérieux, qui savent s’amuser intelligemment et qui ont une qualité : aider ceux qui ont eu moins de chance qu’eux.
    Ce n’est pas chez nous qu’on verrait nos patrons du C.A.C 40 agir de la sorte.

    Aimé par 3 people

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s