Hyde Park, paradis des orateurs

Publié le

hyde-park

Il est, au cœur de Londres, près de Marble Arch, à la limite de Hyde Park, un endroit où se rendent avec curiosité tous les visiteurs étrangers et où les groupes familiaux du dimanche vont se délasser de temps à autre.

Ce lieu est réservé par la tradition à ceux qui veulent manifester publiquement leur opinion. Pour y parler, il suffit… d’avoir quelque chose à dire, de s’installer, et de commencer son discours. Si vous disposez de moyens financiers et voulez assurer une plus large audience à vos idées, vous pouvez louer une sorte de chaise- tribune, ou même de véritables tribunes démontables qui permettent de dominer avantageusement la foule des passants.

hyde-park-londres

Vous aurez le droit de tout dire, de vous livrer à toutes les attaques contre le gouvernement, de vanter ou de dénigrer tous les systèmes politiques, philosophiques ou religieux, pourvu que vous ne portiez pas directement atteinte au prestige royal. On raconte d’ailleurs l’histoire d’un Hindou qui venait tous les dimanches, à la même heure, à Hyde Park, s’installait et commençait à proférer des injures à l’égard du roi. Immédiatement des’ policiers, qui l’attendaient chaque dimanche, l’emmenaient au commissariat. Après quoi on se séparait, et on se donnait rendez-vous au dimanche suivant ! 

hyde-park

C’est évidemment le dimanche que cette foire aux paroles bat son plein. Et l’on peut voir des messieurs, graves et attentifs, écouter avec application les orateurs politiques traditionnels, tandis que les dames se pressent autour de la tribune de l’Armée du Salut, et que les étudiants vont approuver ou porter la contradiction à l’orateur anarchiste. Dans l’ensemble, c’est le manque de passion qui caractérise les débats, et les agents n’interviennent que bien rarement. Il en faut davantage pour émouvoir le flegme britannique. Peut-être aussi les Anglais se rendent-ils compte que, tandis que leur presse est presque tout entière aux mains des trusts, l’exhibitionnisme de Hyde Park n’est qu’une pauvre plaisanterie.

Paradis des orateurs ? Parodie de la liberté !

P. Billard. « Regards. » Paris, 1946.

Publicités

8 réflexions au sujet de « Hyde Park, paradis des orateurs »

    suzanne35blog a dit:
    avril 1, 2017 à 6:18

    enfin un endroit qui n’était pas fermé le dimanche….

    Aimé par 1 personne

    Simona a dit:
    avril 1, 2017 à 7:29

    Happy weekend 🙂

    Aimé par 1 personne

    Un petit blog avisé?? a dit:
    avril 3, 2017 à 5:33

    Et ça existe toujours et pas qu’à Hyde Park, mais pas en France … bizarre …
    Nous on a les grèves et les manifs 😉

    Aimé par 2 people

    Maître Renard a dit:
    avril 4, 2017 à 8:23

    A reblogué ceci sur Maître Renard.

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s