La crise des sous

Publié le

toulouse-1915

A Toulouse, la crise de la monnaie se fait sentir depuis plusieurs mois. Naturellement, des gens bien informés vous disent avoir vu des Espagnols (il y en a beaucoup là-bas) remplir des tonneaux de sous, et expédier ces tonneaux en Espagne. Personne ne demande comment les tonneaux peuvent supporter le poids formidable qu’on leur impose, et les particuliers bien renseignés restent convaincus que tout ce billon part pour l’Allemagne à destination des fonderies d’Essen. 

Les transactions sont pénibles sans monnaie, mais l’industrieux Toulousain a su donner une valeur d’échange à tout ce qui a une valeur fixe et marquée. Les bureaux de tabac vous font l’appoint avec des timbres-poste de diverses valeurs. Des commerçants vous donnent des tickets de tramway de dix centimes. Dans les restaurants et cafés, la monnaie vous est rendue avec les jetons de cuivre dont se servent les garçons pour payer les soucoupes à la caisse. Vous pouvez aller d’un café dans un autre : une entente entre les divers établissements rend ces jetons valables aussi bien aux terrasses de la place du Capitole qu’à celles des allées La Fayette. 

Une épicière a, de sa main, marqué cinqdix centimes sur des bouts de carton et le lendemain, le surlendemain, elle accepte ces cartons en paiement.

C’est ainsi que la vie est toujours facile sous le ciel toulousain. 

« Journal de Paris. » Paris, 1915.

Publicités

Une réflexion au sujet de « La crise des sous »

    francefougere a dit:
    avril 4, 2017 à 5:57

    Pendant la Première guerre mondiale, c’est vrai … déjà le système D 🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s