Peinture amusante…

Publié le

auguste-renoir

Le grand peintre Auguste Renoir était le moins solennel des hommes. Il n’avait pas besoin d’un salon savamment désordonné pour créer des chefs-d’oeuvre.

Ses ateliers ont toujours été vides de meubles : un mauvais divan couvert de nippes et de chapeaux fleuris pour ses modèles, quelques chaises embarrassées de toiles. Au mur des tableaux qui séchaient, des esquisses piquées par des punaises. Aucun souci de la présentation. Tout son luxe était dans ses yeux.

Vieilli, épuisé par les tortures physiques qui firent de ses dernières années un martyre, Renoir, qu’un coup de vent aurait abattu, s’était fait faire un atelier curieux. C’était une cage entièrement vitrée qui abritait sa chaise longue et son chevalet, tous deux à crémaillère. Renoir s’y faisait installer, le modèle restant en plein, air. Le visiteur apercevait d’abord, dans le jardin, une belle fille nue, et, sous verre, le vieux maître…

Parfois, au soleil couchant, quand l’air était sec et chaud, Renoir se faisait promener sur le plateau planté d’oliviers où des femmes font la récolte. Et de grands « Bonjour monsieur Renoir ! » accueillaient cordialement la litière du grand artiste.

Autrefois, par exemple en 1905, une petite armature métallique fixait à sa main le pinceau de Renoir. Dans les dernières années il ne se servait plus de cet appareil. Son pinceau passait sous l’index et le majeur qui, crispés par les rhumatismes, le maintenaient. La brosse sortait entre l’index et le pouce, et la hampe entre le majeur et l’annulaire.

Renoir contait volontiers ses débuts à l’atelier de Gleyre, à l’Ecole des Beaux-Arts. Le professeur passait derrière les chevalets, émettant des avis qu’on écoutait docilement. Arrivant à Renoir qui, cependant, s’était bien appliqué, Gleyre s’arrêta longuement. Puis, l’air pincé :

C’est pour vous amuser, sans doute, que vous faites de la peinture ?
— Certainement, fit Renoir. Je vous prie de croire que si cela ne m’amusait pas je n’en ferais pas…

« Le Bulletin de la vie artistique. » Paris, 1919.

 

Publicités

4 réflexions au sujet de « Peinture amusante… »

    le blabla de l'espace a dit:
    avril 25, 2017 à 10:30

    j’admire ses oeuvres, le personnage, l’atelier, ah l’atelier d’un peintre ou un sculpteur, est toujours empreint de leur être, de leur don, c’est très intime, un autre monde , un monde à eux, on est à l’intérieur de leur créativité, je sais pas avec les mots expliquer, j’ai des artistes dans ma famille, et chaque atelier est propre à eux même, leur vibrations est partout,

    Aimé par 2 people

      Gavroche a répondu:
      avril 25, 2017 à 10:50

      L’on sent bien ton admiration… c’est joliment bien exprimé en tout cas ! 🙂

      J'aime

    Trigwen a dit:
    avril 26, 2017 à 5:30

    Un homme qui fut artiste dans l’âme jusqu’au bout.

    J'aime

    jmcideas a dit:
    avril 30, 2017 à 10:50

    L’originalité, fait-elle un bon peintre ?
    Apparament oui,les plus grands n’ont pas été attaché à la matérialité de la vie -sans intérêt- pour mieux exprimer le spirituel dans leurs oeuvres ..
    Combien ont fini leurs jours dans un dénuement parfait
    (la passion n’est jamais absente de son deuil)

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s