Poissons louches

charles-napier

Est-il vrai que bien des gens s’abstiennent de manger du poisson depuis le naufrage du Saint-Philibert, et que, pour en  offrir à leur clientèle, les hôteliers de la Loire- Inférieure doivent assurer que les crustacés arrivent du nord de la Bretagne ?

Grand amateur de poisson, M. Duchesne, le regretté académicien, ne s’encombrait point de considérations fâcheuses. Un jour, dans son. cabinet de travail de Saint-Servan, il nous contait un grand naufrage, qui avait eu lien au large de Saint-Malo. Puis, malicieux, il concluait :

D’ailleurs, les homards ont été excellents, cette année-là.

« L’Impartial. » Djidjelli, 1931.
Peinture de Charles Napier.

Publicités

5 réflexions sur “Poissons louches

  1. « … Le maître d’hôtel était français. En apportant les plats, il les nommait dans sa langue, puis les traduisait en allemand. Quand il a prononcé  »homard à la thermidor », j’ai entendu  »homme-art à la terre mi-d’or. » Je l’ai dit à l’oreille de Susi qui a trouvé ça drôle… » (Marie-Odile Beauvais dans « Le secret Gretl », Fayard, 2009)
    🙂

    Aimé par 2 people

  2. Putain de con…ou je ne saisi pas la chute
    > Les homards reviennent toujours à la plage -morts ou vivants-
    et les marins avec.
    Le homard ne ferme un oeil que lorsque sa vie est fatalement perdue

    Cet imbécile eut-il meilleure expression judicieuse ?
    (mes regrets si j’interprète mal le texte)

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s