Limitation de la vitesse dans Paris

becassine-circulation

La réunion du comité permanent de la circulation, qui s’est tenue hier, à la préfecture de police, sous la présidence de M. Morain, a été particulièrement importante. On y a décidé d’abandonner le principe suivant lequel il n’y avait pas de limite officielle à la vitesse des automobiles.

Dorénavant « sera présumée comme exagérée et dangereuse » (sic) toute vitesse dépassant 40 kilomètres à l’heure, « indépendamment de tous les cas particuliers où la marche à une allure ralentie est nécessaire ». Jusqu’à présent, et depuis plusieurs années, les agents chargés de surveiller la circulation, avaient comme consigne de sévir chaque fois qu’un chauffeur leur paraissait commettre une imprudence, et rien n’était du reste négligé pour qu’ils fussent mis à même de discerner les cas vraiment répréhensibles de ceux qui ne l’étaient qu’en  apparence.

becassine

Mais de trop nombreuses imprudences ont été commises depuis quelque temps, et leurs conséquences ont été trop graves pour que ceux qui ont charge de veiller sur notre sécurité n’aient pas résolu de modifier leur méthode. Les piétons ne liront pas sans une émotion attendrie ce passage de la note communiquée, hier, par la préfecture de police:

Les équipes de gardiens de la paix seront spécialement chargées de surveiller la vitesse des voitures automobiles pour que la prescription ci-dessus soit rigoureusement observée, notamment aux heures ou la circulation étant plus facile, les chauffeurs ont une tendance a marcher a toute allure sans souci de la sécurité des piétons.

« Le figaro. » 1929.

Publicités

6 réflexions sur “Limitation de la vitesse dans Paris

  1. Un point de vue divergeant:
    « Les piétons sont censés occuper les trottoirs et les passages cloutés..la quantité de feux rouges leur offre aussi un passage ‘on the right time’
    Donc, la circulation automobile ne saurait être réduite par les imprudents .
    « Le cas inévitable:
    Le gamin qui traverse l’avenue après son ballon = ce cas est pleinement tragique,, malheureusement la spontanéité du fait, n’évitera jamais ce cas grave, même à 40 km/H – et le conducteur en restera
    traumatisé à vie. »
    ——————–
    Partage image (grand merci Gavroche)
    et la suite sur mon site jmcideas.wordpress.com
    ——————–

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s