Le cabinet noir

cabinet-noir-elysee

Vous vous imaginez peut-être, comme nous tous, que le Cabinet noir n’existait plus, que c’était la pratique des régimes désuets, professant le mépris de la liberté.

M. Paul Morand n’est point de cet avis et Max Jacob ayant publié sous ce titre, un livre nouveau, l’auteur de « Fermé la  Nuit » raccompagne d’un commentaire ou il demande pourquoi le poète n’aurait-il pas sur les lettres qui ne lui sont pas adressées, « tout droit de regard au même titre que le Ministre de l’intérieur » ?

Alors, le Ministre de l’Intérieur farfouille dans notre correspondance… et il en a le droit…

C’est M. Paul Morand qui le dit…

Et il est dans un Ministère…

Mais peut-être, n’est-ce là que littérature et que M. Sarraut lui-même ne s’en doute pas.

Paris, 1928.

Publicités

11 réflexions sur “Le cabinet noir

  1. Pourquoi, ne pas se référer à ‘Docteur No’, il incarne, à lui seul, ce qu’il fallait éliminer afin de
    réaliser tous ses desseins -il est le cabinet noir !
    On ne citera pas non plus, le SAC, où tout opposant se devait d’être écarté !
    Le cabinet noir a ses valeurs, celles de rester maître de la situation
    -Cela perdure, sans aucun doute-
    à suivre

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s