Extra

christine-nilsson

Mme Christine Nilsson était, il y a quelques jours à Vienne. Un journal de cette ville, la Presse, raconte une amusante anecdote se rapportant à la tournée artistique que la célèbre cantatrice vient de faire en Scandinavie.

Un beau matin elle reçoit la visite d’un imprésario américain qui lui fait des offres fabuleuses pour une série de concerts aux Etats-Unis. Mais à une condition, c’est que Mme Nilsson chantera, en costume, des fragments d’opéras célèbres et surtout qu’elle se produira dans les rôles de Marguerite et d’Ophélie.

L’imprésario promettait en outre cent dollars d’extra par soirée si Mme Christine Nilsson, dans le rôle de Gretchen, voulait chanter la chanson du roi de Thulé, assise, non pas au rouet, mais devant une machine à coudre nouveau système, ornée d’une plaque éclairée à l’électricité et énumérant les avantages extraordinaires de la nouvelle machine.

La Nilsson n’a pas accepté, comme on le pense.

« Gazette artistique de Nantes. » Nantes, 1885.

Publicités

2 réflexions sur “Extra

  1. Une dame qui respectait son art et refusait sans doute de dénaturer l’âme du compositeur en se mettant devant une machine moderne et, à ses yeux, anachronique.

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s