La sagesse du magistrat

Publié le

jugement-salomon

S’il est vrai que l’histoire sans cesse se recommence et que les mêmes faits se reproduisent à l’infini, il faut tout de même convenir que les choses ne se présentent jamais sous un aspect semblable, et que depuis les premiers âges, elles se sont un peu compliquées.

Témoin l’aventure de ce magistrat de l’Etat de Géorgie qui, tout pénétré des enseignements de la Bible, voyait se présenter dernièrement devant lui deux femmes apportant un bébé de six mois, chacune soutenant que c’était son enfant.

Tel un nouveau Salomon, le juge déposa l’enfant sur la table et, saisissant un couteau, fit le grand geste de le couper en deux pour en donner la moitié à chaque femme.

« Non ! non !  s’écrièrent à la fois les mères rivales, ne faites pas cela, gardez plutôt le pauvre petit. »

Puis elles se sauvèrent à toutes jambes. L’honorable magistrat, avec l’enfant sur les bras, lui cherche maintenant une troisième mère. Ce qui prouve que la sagesse de Salomon ne suffit plus aujourd’hui.

« Ma revue. » Paris, 1907.

Publicités

2 réflexions au sujet de « La sagesse du magistrat »

    raimanet a dit:
    juin 2, 2017 à 11:03

    A reblogué ceci sur Boycottet a ajouté:
    « errare humanum est, perseverare diabolicum »

    Aimé par 1 personne

    Trigwen a dit:
    juin 4, 2017 à 1:20

    Ce thème des deux mères pour un seul bébé a été aussi repris dans « le Cercle de craie caucasien » de Berthold Brecht. Cependant, avec Brecht, la vraie mère retrouve son enfant comme ce fut le cas avec Salomon.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s