Récit d’un naufrage

Publié le

redford

Aux esprits chagrins qui se plaignent de la décadence de la langue française, nous recommandons la lecture attentive des lignes suivantes, extraites du roman La Famille Guichemin paru aux éditions Figuière.

« Une seconde détonation, plus sourde que la première, annonça qu’une deuxième machine venait d’explosionner. Aussitôt après la stridulation de la sirène, les passagers à moitié endormis ou mal réveillés (sic), dans des accoutrements divers, bizarres, allant jusqu’à la nudité complète (resic), envahirent les couloirs. » 

Ce roman est dédié à M. Lucien Lamoureux, ancien ministre de l’Instruction publique. Nul doute qu’il songe à pourvoir l’auteur d’une chaire de littérature française, dans l’une de nos Facultés.

Quoi qu’il en soit, nous avons été extrêmement heureux d’apprendre que la nudité complète constituait un accoutrement. De la sorte, nous pourrons en boucher un coin aux nudistes.

« La Revue limousine. » Limoges, 1930.

Publicités

7 réflexions au sujet de « Récit d’un naufrage »

    carnetsparesseux a dit:
    juin 4, 2017 à 8:11

    Limoges est toujours à la pointe des progrès de la langue françouaise !

    Aimé par 1 personne

      Gavroche a répondu:
      juin 4, 2017 à 8:16

      Tout à fait ! c’est l’Amora Littré de l’histoire…

      J'aime

        Gavroche a répondu:
        juin 4, 2017 à 8:18

        Mince ! j’ai confondu Limoges avec Dijon…
        Mon jeu de mots tombe à l’eau… 😮

        J'aime

          jmcideas a dit:
          juin 5, 2017 à 10:12

          Que se soit à Limoges ou à Dijon, ta blague n’y put tomber à l’eau -de mer !

          J'aime

    Trigwen a dit:
    juin 5, 2017 à 1:42

    Qui sait ? L’auteur de ces lignes en écrivant « la nudité complète » pensait peut être à des personnages avec une feuille de vigne comme simple accoutrement…

    Aimé par 1 personne

    jmcideas a dit:
    juin 5, 2017 à 10:04

    Oops
    Si le naufrage avait eu lieu dans un champs de vigne
    Avec bonheur, la nudité des naufragés eut été évitée !

    (la nudité est d’abord -ou de bâbord- celle de la perte du navire)

    J'aime

    raimanet a dit:
    juin 5, 2017 à 1:40

    A reblogué ceci sur Boycottet a ajouté:
    oups !

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s