Cumul

andré-lichtenberger

Un article, très documenté comme on va le voir, parût dans une importante revue d’outre-Rhin, avec ce titre : « L’absence de méthode dans la Littérature Française ». André Lichtenberger y était mis en cause. 

Comment un homme peut-il être compétent en des sujets si nombreux et si divers ? s’exclamait le journaliste allemand, jugez plutôt : Voici des romans, des études économiques, des manuels de baccalauréats joints à des ouvrages scientifiques et à ce livre de théologie Protestante !

Le malin chroniqueur avait simplement réuni sous le même nom d’auteur les ouvrages de quatre Messieurs Lichtenberger, appartenant à la même famille corporelle, mais dont les aspirations spirituelles étaient distinctes.

« Les Maîtres de la plume. » Paris, 1923.

Publicités

2 réflexions sur “Cumul

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s