Bagatelles

michel-ange.

Un ami de M. Michel-Ange l’était venu voir lorsqu’il achevait une statue. Quelques temps après, le voyant travailler à la même œuvre :

— vous n’avez rien fait depuis ma dernière visite ? lui dit-il.
— Vous vous trompez : j’ai retouché cette partie, poli cette autre, adouci ce trait, fait ressortir ce muscle, donné plus d’expression à cette lèvre, plus d’énergie à ce bras.
— Très-bien ! mais ce sont là des bagatelles.
— Sans doute, mais rappelez-vous qu’il ne faut pas négliger les bagatelles pour atteindre à la perfection, et que la perfection n’est pas une bagatelle.

« La Lorgnette. » Bordeaux, 1855.

Publicités

12 réflexions sur “Bagatelles

  1. Seul un ignare en matière de sculpture pouvait faire cette remarque à Michel-Ange.
    La réponse très appropriée de ce dernier prouve que les grands artistes ne sont jamais contents totalement de leur oeuvre parce qu’ils cherchent toujours à atteindre la perfection !

    Aimé par 2 people

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s