La légende de Bagnoles-de-l’Orne

Publié le Mis à jour le

legende-bagnoles-de-l'orne

Hugues, seigneur de Tessé, et autres lieux, était arrivé à soixante ans, fatigué de son existence passée à la guerre et à la chasse. Son fidèle coursier, rapide, vieux compagnon d’armes, était épuisé. Le comte Hugues ne voulant pas faire tuer son cheval favori, l’abandonna près de la gorge d’Andaine, lieu ombragé où on n’osait pas s’aventurer.

Quelque temps après, à la grande surprise de son maître, Rapide, revint au château, tout fringant, hennissant, et qui semblait avoir retrouvé sa vigueur et sa souplesse d’antan. Le comte Hugues, malgré ses appréhensions, suivit son coursier jusqu’au bord d une source dont les eaux bouillonnantes remplissaient l’air de vapeurs acres et troublantes. Rapide, d’un bond, plongea dans la source et but joyeusement. Se fiant à l’instinct de son vieux cheval de bataille, le comte Hugues se baigna dans les eaux mystérieuses et fut agréablement surpris de leur pouvoir. Il continua l’expérience et retrouva en peu de temps une souplesse qu’il croyait avoir perdue pour toujours.

Ainsi découvrit-il, grâce à son vieux coursier, les vertus magiques de la source de Bagnoles.

Publicités

3 réflexions au sujet de « La légende de Bagnoles-de-l’Orne »

    marie a dit:
    juin 22, 2017 à 2:28

    J’aime beaucoup les légendes et sur ton blog, je suis comblée. Merci. Bonne journée MTH

    Aimé par 1 personne

    francefougere a dit:
    juin 22, 2017 à 7:29

    Mon père faisait des cures à Bagnoles – et j’ai parcouru la forêt qui est fort agréable. Donc, je connaissais la légende
    Marie Laurencin venait aussi soigner sa  » mauvaise circulation  » à Bagnoles …

    Aimé par 2 people

    jmcideas a dit:
    juin 23, 2017 à 10:57

    Bagnoles de l’…. > Attiré par le le titre, je m’en fut attiré, jadis, par l’achat d’une voiture ancienne
    > Erreur, j’y achetai finalement, un vieux tapis ancien
    Dans Bagnoles > à comprendre une station balnéaire,’ Les bains’ aux vertus archi cool
    # Bagnol (63) pour ma délicieuse princesse
    # Bagnols (69) pour ses vins
    # et puis, il y a bagnoles (93) pour ses épaves de voitures à rénover…..Ici est une légende du vendeur, en soit:
    > « Que le tas de feraille vous emmène voir milles pays »
    😀

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s