Restaurant

Publié le

restaurant-maxim's
Autrefois, on appelait cabaret, guinguette, tripot, les différents endroits où l’on se réunissait pour manger, boire ou jouer. Les cafés ne parurent que vers la fin du XVIIe siècle, et ne devinrent communs que sur la fin du XVIIIe. C’est de cette époque aussi que date le restaurant. Voici, parmi d’autres, une explication de ce mot. 

Un cabaretier de Paris avait fait placer sur son enseigne la phrase suivante : Venite ad me, omnes qui stomacho laboratis, et ego restaurabo vos (Venez tous à moi, vous dont l’estomac crie misère, et je vous restaurerai). Cette phrase était une allusion, plus ou moins respectueuse, a celle de l’Evangile : « Venez à moi, vous qui souffrez et êtes accablés, et je vous soulagerai. »  

restaurant

Quoi qu’il en soit, l’enseigne eut du succès, les clients abondèrent et le cabaretier fit fortune. Alors, il agrandit son établissement et lui donna un luxe sur lequel ses imitateurs n’ont fait qu’embellir. Cet établissement reçut d’abord le nom de restaurabo. On disait: « Je vais diner au restaurabo ». Puis ou finit par dire simplement, plus tard, restaurant

Publicités

11 réflexions au sujet de « Restaurant »

    anne35blog a dit:
    juillet 8, 2017 à 3:23

    voila donc l’origine de ce mot! je crois que je vais l’employer désormais…

    Aimé par 1 personne

      Gavroche a répondu:
      juillet 8, 2017 à 3:33

      Attention, il existe une autre explication…

      Aimé par 1 personne

        anne35blog a dit:
        juillet 8, 2017 à 3:48

        laquelle?

        J'aime

          Gavroche a répondu:
          juillet 8, 2017 à 4:36

          L’Almanach du Dauphin de 1777 évoque non pas Boulanger (le cabaretier de mon billet) comme l’inventeur de restaurant moderne en 1765 mais Messieurs Roze (ou Roze de Chantoiseau) et Pontaillé en 1766, locataires d’une partie de l’Hôtel d’Aligre rue Saint-Honoré. Il semble que le premier établissement rue des Poulies n’étant pas situé dans un emplacement avantageux, il ait été transféré rue Saint-Honoré. Le nom complet de Monsieur Roze de Chantoiseau et le surnom de Boulanger, désignant probablement la même personne, sont à l’origine de la confusion de ces sources. Rebecca Spang, arguant du fait qu’il ne subsiste aucune trace du prétendu procès des traiteurs contre Boulanger et estimant que leur corporation, très diversifiée, était tolérante vis-à-vis de cette nouveauté, considère Roze comme le véritable « inventeur » du restaurant, dont l’innovation aurait consisté en une prévenance marquée pour le client qui aurait engendré
          « une nouvelle logique de sociabilité et de respectabilité »

          source : Wikipedia

          Aimé par 1 personne

            Aldor a dit:
            juillet 9, 2017 à 12:09

            …mais je ne comprends pas en quoi cela expliquerait le mot « restaurant »…

            J'aime

              Gavroche a répondu:
              juillet 9, 2017 à 1:05

              Etymologiquement, c’est vrai, il y a un hic… 😮

              J'aime

    cybercloch a dit:
    juillet 8, 2017 à 4:21

    Ah voilà… Je me doutais que l’origine étymologique était proche de restaurer, mais je ne connaissais pas l’histoire, on s’instruit un peu plus tous les jours…

    Aimé par 1 personne

    fanfan la rêveuse a dit:
    juillet 8, 2017 à 7:36

    Mon cher Gavroche, nous apprenons beaucoup en venant te faire une visite. merci pour tant de partages 😉
    Excellent week-end, profitons il fait si beau dans notre belle Picardie verte 🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s