Elevage de la volaille à Berlin

Publié le Mis à jour le

 

volaille-berlin.

Pour combattre la vie chère, de nombreux habitants de Berlin se livrent à l’élevage de la volaille. Comme les gallinacées qui restent enfermées dans les appartements pondent peu, les éleveurs sont dans l’obligation de promener leurs pensionnaires.

 

volaille-berlin

C’est le Tempelhofer Feld et ses environs qui servent aux Berlinois pour ces originales promenades. Tenues en laisse comme des chiens, les poules cherchent tranquillement dans les herbes les vers de terre, nourriture qu’elles affectionnent tout particulièrement.

« Le Miroir. » Paris, 1920.

Publicités

10 réflexions au sujet de « Elevage de la volaille à Berlin »

    francefougere a dit:
    juillet 9, 2017 à 5:00

    C’est une idée ! Bon dimanche, Gavroche ! 🙂

    Aimé par 1 personne

    karouge a dit:
    juillet 9, 2017 à 5:48

    A noter qu’en 1920 (voire 1938), mais à Paris, on promenait aussi les poules, mais d’un genre tout à fait différent. Ces poules-là aimaient *boire un verr(e)*, et dans des lieux moins champêtres. Ce qui créait parfois de féroces prises de bec !

    Aimé par 2 people

      Gavroche a répondu:
      juillet 9, 2017 à 6:06
        karouge a dit:
        juillet 9, 2017 à 9:38

        excellent, (comme d’habitude)!

        Aimé par 2 people

          jmcideas a dit:
          juillet 11, 2017 à 1:37

          Je craignais, Karouge, que tu ne sois pas là, comme d’habitude!

          Aimé par 1 personne

            karouge a dit:
            juillet 11, 2017 à 1:52

            Merci jmcideas, mais je dois avouer qu’il me faut souvent me raisonner (au niveau des commentaires) pour ne pas rajouter un nouveau post à chaque article : Gavroche a besoin de faire la sieste et le laisser un peu se reposer m’oblige à un pieu silence. (d’autant qu’à son réveil il cocoricote dans nos boîtes à lettres et que nous tous, petits poussins, jeunes poulet(tes) et autres plumitifs du gai savoir nous précipitons pour lire le dernier opus du Sieur !)

            Aimé par 1 personne

    Éric G. Delfosse a dit:
    juillet 9, 2017 à 9:11

    J’vous laisse, j’vais promener ma licorne…

    😆

    Aimé par 2 people

    fanfan la rêveuse a dit:
    juillet 10, 2017 à 7:13

    La faim justifie le moyen ! 😉 🙂

    Aimé par 1 personne

    jmcideas a dit:
    juillet 11, 2017 à 1:26

    Ma mère tenait à sortir ses poules: Elle leur accordait une balade au-delà de la clôture
    > Les charmantes avaient quelques difficultés à rentrer à l’heure:
    A chaque fois, c’était pour moi, gamin, l’occasion de battre les champs pour qu’aucune ne soit perdue !!!

    La leçon: est que ces dames sont volages
    😀

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s