Motif

Publié le

chambre-militaires.

La France n’a pas le monopole des morceaux de littérature militaire. On a pu lire quelque temps avant la guerre, dans un grand journal bruxellois ces deux motifs qui ne manquent pas de fantaisie :

« Six jours d’arrêts à la salle de police.
Avoir renversé le baquet sur le sergent Peeters qui montait l’escalier en le descendant par les deux oreilles qui se sont détachées sans le vouloir. »

« Dix jours d’arrêts de chambre.
Etant puni d’arrêts simples, avoir été à la cantine par l’adjudant de semaine mangeant un hareng sans col et déboutonné. »

Publicités

2 réflexions au sujet de « Motif »

    carnetsparesseux a dit:
    juillet 18, 2017 à 1:33

    On se moque, mais c’est pas si facile de faire rentrer autant d’info dans le format du cahier de police !
    les nouvelles en trois lignes de Félix Fénéon ne sont pas loin ! 🙂
    http://asl.univ-montp3.fr/e54slm/FeneonNouvellesEn3lignes.pdf

    Aimé par 2 people

    jmcideas a dit:
    juillet 18, 2017 à 4:36

    SI, SI, nous autres, français, possédons une littérature complète des faits de guerre à travers un livre, oh combien relatif aux punitions infligées dans LA MARINE
    Tout y est relaté, du mangeur de hareng jusqu’à la faute du capitaine de vaisseaux !
    [Un livre de bord ne peut omettre toute malversation!]
    Ce livre relié, que je possède, traduit toute faute majeure , Anglaise & autre & Française

    Ce livre n’est pas Belge et n’invente pas la frite plus grosse que le quai!
    OK, je sors

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s