Un mot d’Emile Augier

Publié le Mis à jour le

emile-augier

Emile Augier, membre de l’Académie française et l’auteur de tant de pièces applaudies, ne pouvait pas souffrir ces journalistes, appelés reporters, qui s’introduisent auprès des gens en renom pour les questionner jusqu’à l’indiscrétion sur leur famille, sur leur passé, sur leurs habitudes, etc. 

L’un d’eux se présente un jour chez lui. Augier le fait asseoir. Aussitôt le journaliste, tirant de sa poche un carnet et un crayon, se prépare à noter les confidences qu’on va lui faire. 

Augier fait mine de se recueillir, puis tout à coup : 

Je suis né à Valence, en 1820, dit-il. Depuis lors… il ne m’est rien arrivé. 

Publicités

Une réflexion au sujet de « Un mot d’Emile Augier »

    Trigwen a dit:
    juillet 22, 2017 à 2:48

    Une façon polie et distinguée d’annoncer : « Je n’ai rien à vous dire ».

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s