A bas les artistes

Publié le

bridge-old-lyme_childe-hassam

Old Lyme est un petit pays charmant, un Barbizon du Connecticut, un fameux rendez-vous d’artistes américains. Les beaux motifs y abondent.

Mais on n’y peindra plus, hélas ! car les paysans ne veulent plus voir de peintres dans la région. Ils ont dressé des poteaux à la corne de toutes les prairies, et sur la pancarte on peut lire « Défense aux artistes de passer ! » Les fermiers déclarent que ce genre de touristes à chevalets et à pinceaux est une véritable plaie.

Les peintres n’ont aucun respect pour les cultures. Ils piétinent tout dès qu’ils ont trouvé le sujet d’un tableau. Les céréales foulées représentent déjà un déplorable préjudice, mais que dire des bestiaux empoisonnés ! A la fin de la séance, la palette est frottée sur l’herbe. Elle y laisse une tartine de couleurs que des vaches innocentes et sans discernement absorbent en passant. Elles en sont malades souvent, et parfois elles en meurent Une mesure radicale s’imposait : proscrire les artistes. C’est fait.

Pour obtenir maintenant le droit de séjourner à Old Lyme, il faut ouvrir ses bagages et prouver qu’il ne s’y cache ni brosses d’antilope ni blanc d’argent.

« Le Bulletin de la vie artistique. » Paris, 1921.
Peinture de Frederick Childe Hassam.

Publicités

6 réflexions au sujet de « A bas les artistes »

    anne35blog a dit:
    juillet 23, 2017 à 8:52

    Je pense qu’ils ont exagéré l’importance du préjudice!

    Aimé par 1 personne

      Gavroche a répondu:
      juillet 23, 2017 à 9:31

      Peut-être espéraient-ils un dédommagement substantiel ?…

      J'aime

    karouge a dit:
    juillet 23, 2017 à 9:27

    Voici bien la source de la désormais hyper-médiatique « maladie de Lyme » ! Elle vient donc du Connecticut et non de ces bestioles qui vampirisent nos petits chats qui se roulent dans l’herbe estivale avant le passage des moissonneuses-batteuses !

    Le vaccin, quand il sera trouvé, s’appellera Van Gogh.

    Aimé par 3 people

    Roomanies a dit:
    juillet 24, 2017 à 1:24

    Ah bon? C’est une histoire vraie? sourire

    Aimé par 1 personne

    Trigwen a dit:
    juillet 24, 2017 à 1:50

    Les artistes sont souvent des boucs émissaires surtout quand ils sont condamnés par des ignorants !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s