Savants réactionnaires

Publié le

great-westernLes savants seraient-ils comme les simples mortels, en proie à jalousie ? En fait, ils ne se montrent pas toujours favorables aux innovations.

En 1836, lorsqu’il était, question d’établir un service régulier de paquebots à vapeur entre l’Angleterre et l’Amérique, Lardner un professeur de Londres, prouva par une série de profonds calculs, que l’entreprise était impossible et, à Bristol, dans une conférence publique tenue à cet effet, il déclara en propres termes qu’essayer de traverser l’Atlantique avec les paquebots à vapeur serait aussi insensé que de prétendre aller dans la lune.

Pendant ce temps on construisait le Great-Western qui, en avril 1838, sans s’inquiéter de l’algèbre du professeur Lardner, partait de Bristol, et arrivait quinze jours après à New York, en même temps que le Sirius, autre bateau à vapeur parti trois jours avant lui de Cork (Irlande).

Il eût été curieux de voir à cette époque la figure du savant professeur.

Gazette de France, 1891.
Illustration : Mark Myers.

Publicités

6 réflexions au sujet de « Savants réactionnaires »

    Jean Claude Divet a dit:
    août 9, 2017 à 7:09

    A cette époque là c’était très dur de faire évoluer les choses.

    Aimé par 2 people

    L'Ornitho a dit:
    août 9, 2017 à 9:01

    Vapeur et rideau de fumée …

    Aimé par 1 personne

    karouge a dit:
    août 9, 2017 à 9:26

    Lardner en faitl possédait une montre révolutionnaire dont les aiguilles tournaient à l’envers. Mais le modèle ne se vendait pas chez les horlogers (notamment les Franc-Comtois ayant migré en Grande Bretagne, qui en fabriquaient d’énormes) . Il en fit le test le plus « terriblement moins convaincant » :quitter le Havre à 21h35 et arriver à New York à 15h15 (exemple actuel) le même jour. Ce qui était tout à fait juste, scientifiquement, Depuis, comme chacun sait, le monde tourne à l’envers, avec certaines élections outre Atlantique, et quelques missiles Folamour !

    Aimé par 1 personne

    Trigwen a dit:
    août 10, 2017 à 1:10

    Cette histoire paquebot à vapeur a dû rendre ce professeur fumasse !

    Aimé par 1 personne

    jmcideas a dit:
    août 10, 2017 à 2:43

    Ne leur adressez pas la parole> Ils savent, tout sur tout, et mieux que quiconque
    > C’est agaçant à la fin; puisqu’on ne peut leur donner tort
    SAUF QU’ils se plantent: A SAVOIR QUE la volonté humaine dépasse leurs affirmations !
    (Un bébé -en couveuse- ‘supposé par eux, comme mort’ a dépassé, 20 ans plus tard, leurs propre connaissances)
    sic
    Autre par un savant: Mon bato sensé, par lui ‘couler dès sa mise-à-l’eau’, tient toujours la mer!
    [image]

    J'aime

      jmcideas a dit:
      août 10, 2017 à 2:58

      Les architectes « Grenier/Amiet » ont eu plus de réalisme dieu merci}

      J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s