Savants réactionnaires

Publié le Mis à jour le

great-westernLes savants seraient-ils comme les simples mortels, en proie à jalousie ? En fait, ils ne se montrent pas toujours favorables aux innovations.

En 1836, lorsqu’il était, question d’établir un service régulier de paquebots à vapeur entre l’Angleterre et l’Amérique, Lardner un professeur de Londres, prouva par une série de profonds calculs, que l’entreprise était impossible et, à Bristol, dans une conférence publique tenue à cet effet, il déclara en propres termes qu’essayer de traverser l’Atlantique avec les paquebots à vapeur serait aussi insensé que de prétendre aller dans la lune.

Pendant ce temps on construisait le Great Western qui, en avril 1838, sans s’inquiéter de l’algèbre du professeur Lardner, partait de Bristol, et arrivait quinze jours après à New York, en même temps que le Sirius, autre bateau à vapeur parti trois jours avant lui de Cork (Irlande).

Il eût été curieux de voir à cette époque la figure du savant professeur.

Gazette de France, 1891.
Illustration : Mark Myers.

Publicités

6 réflexions au sujet de « Savants réactionnaires »

    Jean Claude Divet a dit:
    août 9, 2017 à 7:09

    A cette époque là c’était très dur de faire évoluer les choses.

    Aimé par 2 personnes

    L'Ornitho a dit:
    août 9, 2017 à 9:01

    Vapeur et rideau de fumée …

    Aimé par 1 personne

    karouge a dit:
    août 9, 2017 à 9:26

    Lardner en faitl possédait une montre révolutionnaire dont les aiguilles tournaient à l’envers. Mais le modèle ne se vendait pas chez les horlogers (notamment les Franc-Comtois ayant migré en Grande Bretagne, qui en fabriquaient d’énormes) . Il en fit le test le plus « terriblement moins convaincant » :quitter le Havre à 21h35 et arriver à New York à 15h15 (exemple actuel) le même jour. Ce qui était tout à fait juste, scientifiquement, Depuis, comme chacun sait, le monde tourne à l’envers, avec certaines élections outre Atlantique, et quelques missiles Folamour !

    Aimé par 1 personne

    Trigwen a dit:
    août 10, 2017 à 1:10

    Cette histoire paquebot à vapeur a dû rendre ce professeur fumasse !

    Aimé par 1 personne

    jmcideas a dit:
    août 10, 2017 à 2:43

    Ne leur adressez pas la parole> Ils savent, tout sur tout, et mieux que quiconque
    > C’est agaçant à la fin; puisqu’on ne peut leur donner tort
    SAUF QU’ils se plantent: A SAVOIR QUE la volonté humaine dépasse leurs affirmations !
    (Un bébé -en couveuse- ‘supposé par eux, comme mort’ a dépassé, 20 ans plus tard, leurs propre connaissances)
    sic
    Autre par un savant: Mon bato sensé, par lui ‘couler dès sa mise-à-l’eau’, tient toujours la mer!
    [image]

    J'aime

      jmcideas a dit:
      août 10, 2017 à 2:58

      Les architectes « Grenier/Amiet » ont eu plus de réalisme dieu merci}

      J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.