Vieille superstition

Publié le

 

superstition

Si l’on renverse ou voit renverser une salière à table, il faut, selon la superstition, prendre sur la lame de son couteau quelques grains du sel répandu et les lancer par-dessus l’épaule gauche en prononçant la formule romaine : Sinistrum.

Pourquoi ? Je n’en sais trop rien. Quoi qu’il en soit de cette conjuration, il est incontestable que le sel joue un rôle capital dans les relations humaines. Le sel a toujours été considéré comme substance sacrée. Est-ce une vague réminiscence du berceau du monde, la mer ? Les bulles d’excommunications défendent de donner à l’excommunié l’eau, le feu et, le sel. Le prêtre fait fondre le sel dans de l’eau lustrale et, pour la cérémonie de baptême, on en met une pincée sur la langue du petit chrétien. Quand on rasait une demeure maudite, on semait du sel. La femme de Loth a été changée en statue de sel.

Le pain et le sel sont le symbole de la l’hospitalité, et en même temps un pacte d’amitié. Renverser la salière, c’était refuser l’asile, c’était être l’ennemi.

Autrefois, on avait coutume, dans quelques états, de fournir gratuitement le sel dans les familles qui comptaient plus de douze enfants. En ce temps-là, les produits de la terre suffisaient à nourrir ceux qui la cultivaient, l’argent étant très rare et le sel de première nécessité. Aussi on en avait soin, et les ménagères voyaient la menace d’un malheur quand il s’en répandait à terre.

Le sel emporte donc avec lui une sorte de respect que la superstition exagère, en voyant un présage de mauvais augure dans l’action de le renverser. Aux temps anciens, les esclaves chargés de transporter le sel étaient punis de mort quand ils en répandaient à terre.

« L’Avenir du Cantal. » Aurillac, 1902.

Publicités

11 réflexions au sujet de « Vieille superstition »

    nuage1962 a dit:
    août 13, 2017 à 1:52

    pauvre gens … la superstition a du faire beaucoup d’inquiétude

    Aimé par 2 people

    marie a dit:
    août 13, 2017 à 2:46

    Bion, la prochaine fois que je renverse du sel , je le ramasse et le jette par dessus l’épaule droite, zut , non c’est la gauche, oh là là, c’est grave? MDR et puis j’en connais un qui ne va pas être d’accord: mon mari, c’est lui qui balaie tous les jours! Bon après-midi MTH

    Aimé par 2 people

    francefougere a dit:
    août 13, 2017 à 5:01

    Mais quand on renverse du vin rouge sur une jolie nappe de tissu, on dit qu’il faut … mettre du sel en poudre sur la tache !

    Aimé par 1 personne

    Trigwen a dit:
    août 14, 2017 à 3:23

    Cela remonte à la nuit des temps :vers 6500 ans avant J.C, le sel ne corrompait pas, il était symbole d’immortalité.
    Les Romains s’en servaient pour soigner les blessures, les Grecs l’offraient aux dieux et lui attribuaient le pouvoir de conjurer les démons.
    Dans la chrétienté, le sel est associé à la pureté, la spiritualité et la sagesse et comme le diable déteste ce condiment, il s’éloigne des lieux où il y en a.
    Selon les Grecs anciens, jeter une pincée de sel par dessus l’épaule gauche conjurait le sort et aveugle les mauvais esprits.

    Aimé par 1 personne

      Gavroche a répondu:
      août 14, 2017 à 9:43

      Bonjour Tirgwen

      L’article visait surtout à chercher une explication rationnelle de l’origine de la « sacralisation » du sel, au delà de la superstition.

      J'aime

    fanfan la rêveuse a dit:
    août 14, 2017 à 8:53

    Bonjour Gavroche,
    J’ai été élevée avec les superstitions, dont celle-ci. Que d’entraves dans une vie…
    Jeune adulte, j’ai fais l’inverse, j’ai provoqué le sort et et… je suis toujours là, vivante, ma vie n’est pas mauvaise. Mais surtout je vis très bien sans ces peurs et rituels !
    Bonne journée Gavroche ! 🙂

    Aimé par 1 personne

      Gavroche a répondu:
      août 14, 2017 à 9:46

      Etant natif de la proche banlieue de Paris, j’ai quelque peu été sauvegardé de ces superstitions (rurales surtout, me semble-t-il).
      Merci Fanfan et bonne journée (soleil ! soleil 😀 )

      Aimé par 1 personne

        fanfan la rêveuse a dit:
        août 15, 2017 à 9:41

        Je le pense aussi, sans vouloir répondre au cliché. J’ai vécu mon enfance dans un tout petit village au coeur de la campagne 😉

        Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s