Incurie

Publié le

vieillard

Lorsque Stanislas de l’Aulnaye faisait imprimer la seconde édition de son Rabelais, il était âgé de quatre-vingt-deux ans. Il avait conservé toute sa verve et son originalité d’esprit. Il demeurait alors dans une mansarde de la rue Saint-Hyacinthe, près de la place Saint-Michel.

Cette mansarde n’avait pas d’autres meubles qu’un grabat et une chaise. Le pauvre vieillard travaillait dans son lit, dont il ne sortait que pour aller chercher de l’eau-de-vie chez le liquoriste du coin. Il ne vivait que d’eau-de-vie, et il était rarement ivre. Sa chambre était encombrée de livres et de paperasses, entassés sur le carreau et couverts de poussière. Ordinairement sa mémoire prodigieuse lui servait de bibliothèque. 

Les derniers temps qu’il passa dans ce bouge, comme la clef restait jour et nuit à la porte, un voleur était entré pendant son sommeil et lui avait pris son pantalon, le seul qu’il possédât. Après ce vol, chaque fois que quelqu’un ouvrait la porte, il criait d’une voix de Stentor : « Eh bien ! me rapportez-vous mon pantalon ?« 

Quand l’apprenti de l’imprimerie Didot arrivait avec un paquet d’épreuves, de l’Aulnaye lui disait, sans bouger de son lit :« Petit, tu trouveras une pièce de dix sous dans mes souliers. Va voir si mon pantalon est au portemanteau sur l’escalier. S’il n’y est pas, descends chez le liquoriste et achète-moi  pour dix sous d’eau-de-vie, pendant que je corrigerai ton épreuve. »

L’épreuve était le plus souvent corrigée avant que l’enfant fût de retour. 

Le libraire Louis Janet, ayant été instruit de l’état de détresse dans lequel se trouvait le vieux savant, lui envoya un pantalon neuf, qui fut déposé au pied du lit où de l’Aulnaye était couché. Celui-ci, à son réveil, aperçut le pantalon et s’empressa de s’en revêtir avec joie, sans soupçonner que ce fût un vêtement neuf. « Celui qui m’avait emprunté mon pantalon, dit-il en riant, ne me le reprendra plus, car je coucherai avec. »

Ce qu’il fit à l’avenir. 

Le bibliophile Jacob. « Bulletin du bouquiniste. »

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s