Pas touche !

Publié le

heather-angel

Le dernier film de Heather Angel est encore peu connu en France. Il porte le titre impressionnant de « Meurtre à la Trinidad. »

La jeune star est née à Oxford où elle fit, d’ailleurs, ses études avant de débuter au théâtre pour lequel elle éprouve la plus vive attirance. Douce, spirituelle, sincère, Heather Angel est réputée pour son amour très marqué pour les animaux. On cite même, à ce sujet, une anecdote amusante.

Un jour, au cours d’une prise de vues, le metteur en scène indiquant à la jeune femme et à son partenaire une scène de violence, saisit Heather Angel par les poignets et fit mine de la brutaliser. L’artiste poussa, comme elle le devait, un cri de douleur. A ce moment, une masse sombre bondit jusqu’au cinéaste et lui meurtrit sérieusement le visage avec ses ongles. C’était la guenon.

On se précipita à temps pour éviter qu’elle ne mît à mal le metteur en scène.

Celui-ci était, au demeurant, le plus charmant homme du monde. Mais, comme il passait son temps à séparer, pour les besoins du service, le sensible animal de sa maitresse, le singe l’avait pris en haine et avait saisi avec empressement l’occasion qui s’offrait à lui de lui témoigner son antipathie.

On assure que, loin d’en vouloir à la farouche petite guenon, le cinéaste qui aimait, lui aussi les animaux, fit tout son possible pour rentrer dans les bonnes grâces de la farouche compagne de sa vedette.

Jacques Faure. « Les Dimanches de la femme. » Paris 1935.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s