Un bon docteur

Publié le

récamier

Le docteur Joseph Récamier (1774-1852), qui fut un célèbre médecin du commencement du siècle, était plein de sollicitude pour ses malades.Très charitable, il donnait aux pauvres une grande partie de ses revenus et ne refusait jamais ses soins aux malheureux qui s’adressaient à lui.

Un jour il se rendait chez une vieille femme qui l’avait fait appeler et qui demeurait dans une mansarde située au sixième étage. En le voyant entrer haletant, la pauvre femme se confond en excuses de demeurer si haut. 

 Diantre, oui, dit le docteur en s’épongeant le front et en s’asseyant sur une chaise, ce n’est pas une petite affaire d’arriver jusqu’à vous.
— Aussi je vous suis bien reconnaissante, monsieur…
— C’est bon, c’est bon, lui dit-il en l’interrompant, qu’est-ce que vous avez ?

Récamier l’examine, prescrit un traitement et lui dit en terminant sa consultation.

Allons, allons, du courage,ce ne sera rien. Il se préparait à partir lorsque la vieille lui dit timidement :
— Combien vous dois-je, monsieur?
— Ma foi, avec la peine que j’ai eue pour arriver jusqu’à vous, cela vaut bien dix francs.

Et comme la malade restait muette en l’entendant réclamer une pareille somme qu’elle ne possédait peut-être pas : 

 Oui, certes ! cela les vaut bien et vous ne me contredirez pas, reprit-il, en lui mettant deux pièces de cinq francs dans la main et en se retirant précipitamment afin de se dérober aux remerciements.

« Le Petit Français illustré. » Paris, 1891.

Publicités

9 réflexions au sujet de « Un bon docteur »

    barbarasoleil a dit:
    août 24, 2017 à 5:29

    fichtre! j’en veux un comme ça!

    Aimé par 1 personne

    anne35blog a dit:
    août 24, 2017 à 5:41

    voila quelqu’un de bien!

    Aimé par 1 personne

    nuage1962 a dit:
    août 24, 2017 à 5:42

    Ce genre de medecin s’il en reste encore aujourd’hui ce serait une espèce en voie de disparition

    Aimé par 2 people

    marie a dit:
    août 24, 2017 à 7:24

    Quel beau geste, je ne pense pas que cela existe encore de nos jours bien que dans des quartiers défavorisés peut-être. MTH

    Aimé par 2 people

    francefougere a dit:
    août 24, 2017 à 8:10

    Belle histoire
    Des médecins pareils existent encore, du moins existaient.
    J’en ai eu un à Paris, qui est venu me voir en urgence un samedi où j’étais seule – il y a des moments comme cela …- non seulement il est venu un samedi en fin d’après-midi, mais il est allé chercher le médicament dont j’avais besoin.
    C’était le Docteur Pette, un formidable médecin, un grand coeur, père de famille, et il a eu la douleur de perdre un fils qui s’est suicidé, de façon inexplicable. Il ne s’en est jamais remis.

    Aimé par 5 people

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s