A vot’bon coeur

Publié le Mis à jour le

macbeth

Voici un fait qui dépeint, sous des couleurs grotesques, l’état de détresse dans lequel se trouve l’art dramatique en Hongrie.

Une troupe, qui donne en ce moment des représentations à Szigeth, vient de faire afficher le tarif des places, fixé comme il suit :

Premières : à la volonté de nos hauts protecteurs.
Secondes : selon la fortune des spectateurs.
Troisièmes : à la discrétion du public.

On commencera aussitôt que les spectateurs se trouveront en nombre suffisant.

Le spectacle sera terminé dès que le public en aura assez.

« L’Argus. » Paris, 1851.

Publicités

2 réflexions au sujet de « A vot’bon coeur »

    anne35blog a dit:
    septembre 1, 2017 à 7:20

    et si le public en redemande, cela peu durer longtemps

    Aimé par 2 people

    fanfan la rêveuse a dit:
    septembre 3, 2017 à 8:43

    Comme cela est bien triste…En pensant ainsi il ne peut qu’y avoir un fiasco !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s