Oeil pour oeil

Publié le

claude-monet

Claude Monet est, en ce moment, à l’honneur dans le charmant pavillon de l’Orangerie, près des Tuileries. Cent vingt toiles, d’inégale valeur, mais dont beaucoup sont des chefs-d’œuvre, attestent le multiple génie du maître impressionniste. Un de nos amis, qui les admirait avec nous, nous rappelait cette petite anecdote peu connue .sur Claude  Monet.  

Un jour, le grand peintre téléphona de Giverny à Vernon, où le docteur Pozzi était en villégiature. 

—  Venez vite, disait sa voix angoissée. il y a un malade à la maison !… 

Le docteur Pozzi part en hâte pour Giverny et, sitôt arrivé, Claude Monet lui présente un petit fox qu’il affectionnait et qui, en effet, souffrait d’une forte indigestion. 

Le docteur Pozzi, un peu vexé d’être confondu avec un vétérinaire, rédigea néanmoins une ordonnance et fit en sorte que, quelques jours plus tard, Black  (ainsi se nommait le fox) était complètement remis sur pattes. 

A quelque temps de là, Claude Monet reçut ce mot :

« Mon cher maître, venez le plus tôt que vous pourrez à Vernon. j’ai un petit service à vous demander. 
Signé ; Pozzi. » 

Claude Monet s’empressa à son tour,et quand il fut dans la propriété du célèbre praticien, celui-ci le fit monter à son grenier et là, lui désignant la porte : 

Voyez, comme cette porte est sale, lui dit-il. Vous seriez tout à fait gentil, mon cher maître, si vous vouliez bien lui donner deux ou trois coups de pinceau !

« Paris-soir. » Paris, 1931.
Illustration Claude Monet, autoportrait.

Publicités

5 réflexions au sujet de « Oeil pour oeil »

    anne35blog a dit:
    septembre 1, 2017 à 8:10

    une porte qui a du prendre de la valeur…

    Aimé par 3 people

    Jean Claude Divet a dit:
    septembre 1, 2017 à 8:50

    Excellent !! Ben quoi il a pris sa revanche.. Mdr..

    Aimé par 1 personne

    karouge a dit:
    septembre 1, 2017 à 10:58

    Sommes-nous capables de notre temps d’avoir un (mais sur ce site c’est une certaine constance) un tel humour? Seuls ceux qui ont pris la clé que les portes et leurs serrures emportent dans les champs de liberté et de paroles, qui sait? (mais mes minous le savaient déjà: tire la bobinette et la chevillette cherra…)

    Aimé par 1 personne

    roijoyeux a dit:
    septembre 2, 2017 à 8:32

    hi hi j’adore :))

    Aimé par 1 personne

    fanfan la rêveuse a dit:
    septembre 3, 2017 à 8:48

    Bien joué ! 🙂
    Enfin, il faut dire tout de même qu’il n’est pas rabaissant de s’occuper d’un animal de compagnie. Ceux-ci nous démontrent régulièrement qu’on les nomme bête mais pas si bête que cela 😉

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s