Quelque chose de charmant…

Publié le

george-washington

En 1754, une lettre de George Washington racontant à 22 ans son premier combat (il était alors officier dans les milices de Virginie), fut communiquée à un habitant de Londres qui la fit lire au roi Georges III. Washington, dans son ardeur juvénile, avait écrit cette phrase : 

« J’ai entendu siffler les boulets : il y a dans ce bruit quelque chose de charmant. » 

Oh ! oh ! se récria le roi, goguenard, s’il en avait entendu beaucoup, il n’en parlerait  pas de la sorte ! 

La phrase du jeune officier ne tomba pas dans l’oubli, et garda une sorte d’importance
historique. Car plus de vingt ans après, quand Washington eût été nommé général en chef de l’armée américaine, un de ses amis lui demanda un jour si réellement il avait tenu ce fameux propos. 

Si je l’ai tenu, répondit Washington en souriant, c’est que j’étais bien jeune ! 

Il n’était pas moins courageux que jadis, mais à 43 ans il ne trouvait plus que le sifflement des boulets est un bruit charmant ! 

« Ric et Rac. » 1931.

Publicités

Une réflexion au sujet de « Quelque chose de charmant… »

    fanfan la rêveuse a dit:
    septembre 7, 2017 à 7:13

    Il en faut pour tout les goûts…

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s