Comment j’ai créé Mickey

Publié le Mis à jour le

walt-disney

Que ce soit à New-York, à Londres ou ailleurs, je crois que c’est la première question que l’on me pose lorsque j’arrive dans une ville nouvelle, et d’ailleurs c’est la première phrase qui me fut adressée, l’autre jour, à ma descente d’avion, au Bourget. Y répondre d’une manière précise, ce n’est guère facile.

Mickey, c’est une évolution. Depuis ma plus tendre enfance, j’ai dessiné. Pendant la Grande Guerre, sur le front français, aux instants de répit, je dessinais. Et mes premières esquisses qui me rapportèrent quelque argent étaient destinées à des fins de publicité. Un beau jour, c’était au mois d’août 1923, j’arrivais à Hollywood, m’essayant dans un genre de film qui venait de naître à l’époque : les dessins animés. Mais Mickey n’existait pas encore : je dois avouer franchement que ce ne fut pas ce que l’on est convenu d’appeler un succès. 

Mickey est né… d’une tache d’encre. Dans le garage qui me servait à l’époque de studio, un de mes aides répandit un jour une bouteille d’encre sur une feuille blanche où je venais de commencer un dessin. Devant cette tache je me mis à rêver. Mon pinceau se promenant dans l’encre lui donna incontinent une forme : de grandes oreilles, un nez en trompette, de petites jambes, de grands pieds. Un petit bonhomme était né. D’abord, je l’appelais Mortimer. Ma femme me donna l’idée de le baptiser Mickey. 

Petit à petit, mes collaborateurs et moi, nous avons développé l’amitié de Mickey pour Minnie. Nous avons cherché à faire naître à ce petit couple de nouveaux compagnons, et adapté leurs aventures à un thème musical qui devait servir de cadre général à l’action. 

Mickey, maintenant, est devenu un grand garçon, il parle, il comprend bien des choses et se débrouille dans la vie. Que va-t-elle devenir ? Ceci, je ne saurais vous le dire encore. Mais vous le verrez bientôt…

Walt Disney.

« L’Union de Limoges. » 1936.

Publicités

3 réflexions au sujet de « Comment j’ai créé Mickey »

    ermite-athee a dit:
    septembre 8, 2017 à 1:57

    Un simple tache d’encre a amené la création d’un personnage qui a apporté beaucoup de bonheur / joie aux enfants et…….Continue depuis en bande dessinée est en dessins animés
    F.

    Aimé par 1 personne

    Grande fillette a dit:
    septembre 8, 2017 à 3:01

    Il suffit d’un rien …

    Aimé par 2 people

    Roomanies a dit:
    septembre 8, 2017 à 6:21

    Je connaissais pas cette histoire! à mon avis la bienveillance à conduit son imagination à créer ce personnage tant adoré à la fois par les grands te par les petits. Merci de ce partage Gavroche!

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s