Caran d’Ache

Publié le

caran-d-ache

A une époque, le 113e d’infanterie comptait à son effectif un extraordinaire caporal nommé Poiré, et né à Moscou, où son grand-père ancien grognard et colonel de Napoléon 1er avait fait souche. Or, le mot crayon en russe, peut être traduit par le pseudonyme de Caran d’ache. Celui qui venu à Paris, revendiquer sa qualité de Français, devenait en 1884 un dessinateur célèbre. Il mourut en 1909, à 52 ans, en pleine renommée.

Rien de plus curieux, dit-on, que Caran d’Ache au travail dans son atelier  de l’avenue Hoche. C’était un fantaisiste, sans souci de l’heure, n’écoutant que son caprice, il commençait sa besogne aussi bien à 2 heures du matin, qu’à 3 heures de l’après-midi. Il s’installait devant une grande table d’architecte, sur un siège assez singulier : un siège de cocher, destiné à lui maintenir le corps bien droit. Et le voilà, crayon ou plume en main, cherchant la silhouette de son bonhomme, surchargeant les traits. Après quoi, la forme arrêtée, il calquait le dessin définitif. En dépit de ces patientes ébauches, et bien qu’il dessinât l’ « académie » de ses personnages et de ses chevaux avant de les vêtir ou de les équiper, jamais Caran d’Ache n’était satisfait de son oeuvre, s’astreignant parfois à recommencer jusqu’à dix fois le même croquis. Ajoutons qu’il trouvait toujours lui-même ses légendes et n’acceptait jamais celles qu’on lui proposait.emmanuel-poiréOn se disputait les dessins de Caran d’Ache. Lors de sa collaboration au Figaro et au Journal, il touchait, chaque semaine, pour le droit de reproduction et la propriété de l’original. Et un dessin de Caran d’Ache se vendait fort cher : le roi d’Angleterre en acheta deux au prix de 675 francs chacun. Bref, Caran d’Ache gagnait annuellement une quarantaine de mille francs.

Depuis deux ans, l’artiste se consacrait entièrement à ces jouets charmants recherchés à la fois par les enfants…et les collectionneurs : chasses royales, animaux de toutes sortes en bois découpé et colorié, pour la fabrication desquels il avait installé, dans une boutique de la rue de Longchamp, un petit atelier avec électricité et machines.

Tous ceux qui ont le culte de ces qualités françaises : l’amour du panache et le goût pour l’esprit sans méchanceté, resteront reconnaissants à Caran d’Ache de les avoir si bien exprimées dans une série d’oeuvres qui ont ajouté une page singulièrement originale à l’histoire de l’art contemporain.

« Almanach des coopérateurs. » Limoges, 1936.

Publicités

9 réflexions au sujet de « Caran d’Ache »

    agneslise a dit:
    septembre 10, 2017 à 1:55

    Vraiment très amusant de connaître l’étymologie d’un nom courant que l’on pratiquait sans savoir (jusque-là) d’où il provenait ! Amitiés. © Agnès-Lise

    Aimé par 2 people

      Gavroche a répondu:
      septembre 10, 2017 à 2:25

      Je me demande subitement où ont bien pu passer tous mes crayons de couleur de CP ?…
      Bon après-midi Agnès 🙂

      Aimé par 2 people

        agneslise a dit:
        septembre 10, 2017 à 2:31

        LOL ! J’ai même dans la tête l’image du logo ! Pas de coloriage après le CP ? Quel dommage ! Bon après-midi à vous aussi !

        Aimé par 2 people

    marie a dit:
    septembre 10, 2017 à 3:07

    Un rêve ces crayons de couleurs dans leur boîte je les voyais comme des sucres d’orge. MTH

    Aimé par 2 people

      Gavroche a répondu:
      septembre 10, 2017 à 3:30

      Oui ! et, tant soit peu que l’on aimait dessiner, ils nous procuraient de merveilleuses aventures 🙂 🙂

      Aimé par 1 personne

    francefougere a dit:
    septembre 10, 2017 à 8:11

    Merci pour ce bel article, car … ma mère m’offrait des boites de crayons de couleur Caran d’Ache, en arc en ciel 🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s