Effacée

Publié le

buster-keaton

Buster Keaton avait besoin de son extrait de naissance. Il écrivit donc au maire de Picquay, dans le Texas, où il vit le jour. 

Il fut très étonné de voir sa lettre lui revenir avec la mention : 

« Cette ville n’existe pas. » 

Il se renseigna, et les maires des villages voisins lui apprirent que Picquay avait été  détruit par un cyclone. 

Comme ça, on ne connaîtra pas mon âge ! a conclu Buster Keaton.

« Les Spectacles. » Lille, 1924.

Publicités

4 réflexions au sujet de « Effacée »

    nuage1962 a dit:
    septembre 10, 2017 à 7:05

    C’est simpliste un peu

    Aimé par 1 personne

    francefougere a dit:
    septembre 10, 2017 à 7:36

    Oh:) ! il ressemble à Marcel Aymé ( à mon avis ) – Bon dimanche Gavroche

    Aimé par 1 personne

    roijoyeux a dit:
    septembre 10, 2017 à 8:58

    une anecdote irréelle !

    Aimé par 1 personne

    Grande fillette a dit:
    septembre 11, 2017 à 2:20

    lol !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s