Embarqué, c’est pesé !

Publié le

steamer

C’est toujours du Nord que nous vient la lumière. Certaines contrées de l’Amérique septentrionale, à peine défrichées, manquent de femmes.

Généralement le sexe fort domine aux Etats-Unis dans une assez forte proportion, car il y a beaucoup plus d’émigrants que d’émigrantes. Une agence matrimoniale de Stockholm a eu l’idée de mettre à profit cette inégalité temporaire des sexes de l’autre côté de l’Atlantique, et s’est chargée d’expédier en Amérique les jeunes filles que pourraient lui demander les prétendants qui enverraient préalablement, avec leur photographie et les frais du voyage, un certificat de bonne vie et moeurs délivré par le clergyrman dont ils fréquentent l’église.

Une première cargaison de vingt-quatre jeunes Suédoises est arrivée récemment à New York, par le steamer Hekla (ne pas confondre avec IKEA), munies d’un contrat en bonne et due forme, par lequel elles s’engagent à épouser, dès leur arrivée, les jeunes gens qui les ont commandées à l’agence.

Encore un nouveau débouché ouvert à la vieille Europe !

« Journal du dimanche. » Paris, 1894.

Publicités

6 réflexions au sujet de « Embarqué, c’est pesé ! »

    malauxtruches a dit:
    septembre 10, 2017 à 9:55

    L’incise concernant la firme est visionnaire 😉
    Vous avez lu « La fiancée de Lucky Luck »?

    Aimé par 2 people

    MydogisaQueen a dit:
    septembre 11, 2017 à 2:49

    Très intéressant, l’ancêtre du e-shopping version humain, ou comment l’Eglise a inspiré Meetic, dénicher une femelle pour perpétuer, dès l’antiquité faute de femmes, on partait les voler ailleurs … il y a un film qui évoque entre autre, cet aspect de l’organisation matrimoniale, ainsi que le rôle prédominant de l’Eglise dans la vie des colons. C’est brimstone, un film particulier mais que j’ai apprécié. Je suis toujours adepte de vos publications ! Belle journée;

    Aimé par 1 personne

      Gavroche a répondu:
      septembre 11, 2017 à 3:03

      J’ai bien failli, il y a quelque temps, visionner « Brimstone », mais n’ai jamais osé… un film particulièrement violent, dit-on 😦
      Merci, en tout cas de votre intérêt à mon modeste blog !
      Bon après-midi 🙂

      J'aime

        MydogisaQueen a dit:
        septembre 11, 2017 à 3:27

        Je dirais qu’il est psychologiquement insoutenable et pourtant criant de vérité sur la condition des femmes à l’époque, même s’il ne s’agit pas d’un film historique, que les raccourcis sont parfois grossiers, il est intéressant, le fil conducteur est cohérent lorsqu’on effectue le bilan en faisant abstraction de certains éléments propres à la fiction. Il faut oser, ça se laisse regarder 🙂 Belle journée, bisou

        Aimé par 1 personne

    jmcideas a dit:
    septembre 23, 2017 à 10:08

    En Inde, le sort des femmes n’est toujours pas très enviable « N’est reconnue comme femme que celle qui donne naissance à un garçon.
    « Si c’est une fille, elle peut être renvoyée par son mari et sa belle famille, être battue, voire tuée. Les médecins font donc des avortements de fœtus filles en pensant rendre service aux femmes. La pression sociale et familiale est si forte qu’elles-mêmes ont honte d’accoucher d’une fille => cas réguliers de vols de bébés garçons dans les maternités, par des femmes qui y laissent la petite fille qu’elles viennent de mettre au monde.(La religion et les coutumes renforcent même la chose) »

    Une « tuerie silencieuse ».

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s