Le régiment de colonels

Publié le Mis à jour le

berlioz

Un monsieur, riche propriétaire, daigne présenter son fils à Hector Berlioz. Le jeune homme en question, âgé de vingt-deux ans, ne savait, de son aveu, pas encore lire la musique. 

 Je viens vous prier, monsieur, lui dit-il, de vouloir bien donner des leçons de haute composition à ce jeune homme, qui vous fera honneur prochainement, je l’espère. Il avait eu d’abord l’idée de se faire colonel, mais malgré l’éclat de la gloire militaire, celle des arts le séduit décidément. Il aime mieux se faire grand compositeur.
— Oh ! monsieur, quelle faute! répond Berlioz. Si vous saviez tous les déboires de cette carrière ! Les grands compositeurs se dévorent entre eux. Il y en a tant !… Je ne puis d’ailleurs me charger de le conduire au but de sa noble ambition. A mon avis, il fera bien de suivre sa première idée et de s’engager dans le régiment dont vous me parliez.
— Quel régiment ?
— Parbleu ! le régiment des colonels.
— Monsieur, votre plaisanterie est fort déplacée, je ne vous importunerai pas plus longtemps. Heureusement vous n’êtes pas le seul maître et mon fils pourra se faire grand compositeur sans vous. Nous avons l’honneur de vous saluer.

Publicités

4 réflexions au sujet de « Le régiment de colonels »

    L'Ornitho a dit:
    septembre 11, 2017 à 9:38

    La petite musique militaire et son affreux tintamarre … et boum, le colonel-aspirant

    Aimé par 1 personne

    Anne de Louvain-la-Neuve a dit:
    septembre 11, 2017 à 12:42

    Il l’a échappé belle le brave Berlioz !

    Aimé par 1 personne

      Gavroche a répondu:
      septembre 11, 2017 à 1:34

      Un homme de bons conseils… et lucide ! 😀

      J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s