Une histoire de patin 

Publié le Mis à jour le

planeur

Un centre inter-club avait besoin dernièrement d’un patin de planeur C. 800, instrument qui s’use et se casse souvent quoi qu’en pensent les services officiels. 

Un club ayant le parrainage d’une grande compagnie de transport et faisant partie de ce centre se chargea de la fabrication. Le bon de commande est passé. Tout va bien. Le responsable du club revient quelques jours plus tard : la commande est prête! Sans perdre de temps, il se dirige vers l’atelier-bois où, aussi étrange que cela paraisse, on n’a pas entendu parler de patin !

Vaguement inquiet, il remonte au bureau de commande où il apprend que le patin est à l’atelier-fer ! Le patin avait été tout simplement réalisé dans l’acier le plus résistant. Son poids approchait la moitié du poids du planeur. 

Sans commentaires ! 

« Décollage. » Paris, 1946.

Publicités

2 réflexions au sujet de « Une histoire de patin  »

    Jean Claude Divet a dit:
    septembre 18, 2017 à 6:02

    Ils avaient fait un patin garanti à vie.. Mdr..

    Aimé par 1 personne

    jmcideas a dit:
    septembre 22, 2017 à 3:28

    Vous pouvez aussi commander un patin sur les réseaux XXX
    > celui-là sera pas sans vaseline

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s