Impressions de comète

Publié le

comete-daumier

Pendant ces jours derniers, le ciel pluvieux et le temps couvert n’ont permis d’observer la comète que très imparfaitement (attendez, attendez !). 

Toutefois, les occultations (ah ! ah !) de l’astre produites par les apparitions et les disparitions instantanées des nuages ont offert un spectacle peut-être aussi intéressant que celui des soirées où la comète brillait d’un éclat non interrompu. Par moment des nuages (encore !) espacés donnaient à la queue de l’astre l’aspect d’une échelle à échelons mobiles qui paraissait s’élever de l’horizon vers la sphère.

Plus tard d’autres nuage venaient l’occulter (toujours) et ne laissaient plus voir dans l’espace que la queue assez semblable aux vapeurs et aux exhalaisons lumineuses qui, dans les soirées orageuses de l’été, répandent des nuages sur la terre leurs clartés.

« La Lorgnette. » Bordeaux, 1858.
Illustration : Honoré Daumier.

Publicités

Une réflexion au sujet de « Impressions de comète »

    jmcideas a dit:
    septembre 22, 2017 à 3:49

    Vachement poétique….la vision d’une comète!
    La mémère de l’illustration n’en revient pas « Fallait-il lui dire que la comète est la pulpeuse gonzesse d’en face
    ??

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s