Le ténor gardé

Publié le

mario-chamleeLe chanteur américain Mario Chamlee, très apprécié dans la grande République, possède une voix dont le timbre admirable évoque, paraît-il, le souvenir de Caruso.

Pendant la guerre, on chargea le ténor (d’après le principe de l’utilisation des compétences) de charmer les loisirs des hommes et de mettre un peu de beauté dans la dure vie des camps d’entraînement. Chamlee se donna de tout son coeur à cette tâche, et les « bleus », ravis, ne se lassaient pas de l’entendre. On applaudissait, on bissait. A la fin du jour, le chanteur était à bout de souffle. Or, les officiers aimaient aussi l’entendre et le mot d’ordre qui courait au mess après dîner était : « Envoyons chercher Chemlee. »

Le général de division apprit le fait. Il se fâcha tout rouge: il n’entendait pas qu’on lui éreintât son ténor. Chamlee était là pour remonter le moral des hommes et non pour distraire les officiers. Et pour le protéger contre ses fervents on attacha à sa personne un garde du corps avec l’ordre de défendre le repos du chanteur.

Le ténor peut se vanter d’avoir été le simple soldat de l’armée ayant eu une sentinelle spéciale pour veiller sur son sommeil.

« Les Spectacles. » Lille, 1923.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s