Papa Chrysanthème

Publié le

roger-godchaux

Le capitaine Marc  Bernet est, assure-t-on, à Toulouse, « le père du Chrysanthème ».

marc-bernetCet officier de l’Empire rapporta de ses voyages quelques graines, il les cultiva dans les loisirs de la retraite et, depuis, le simple chrysanthème a fait, par les soins des horticulteurs savants, un chemin considérable. Eh bien le père toulousain du chrysanthème n’a pas sa statue. Ses compatriotes déclarent :

« II y a tant de statues d’hommes insignifiants ou qu’on aurait dû laisser dans l’ombre, tandis que Bernet…»

Un Comité s’est donc formé pour réparer l’injustice. Ne doit-on pas rendre hommage aux bienfaiteurs disparus ? L’amour du passé n’est-il pas signe de civilisation ?

Jusqu’à une limite, nécessaire il ne faudrait pas que la France devînt un jour peuplée de plus de statues que d’hommes vivants.

« Figaro. » Paris, 1938.
Peinture de Roger Godchaux.

Publicités

2 réflexions au sujet de « Papa Chrysanthème »

    intrepid8 a dit:
    octobre 30, 2017 à 2:09

    « nécessaire il ne faudrait pas que la France devînt un jour peuplée de plus de statues que d’hommes vivants. » Je suis d’accord.

    Ça me fait rappeler des paroles du « Last Samurai »: « dits moi comment il s’est mouru » « non. Je vous dirai comment il vivait »

    Pardonnez. Je n’ai pas maîtrisé la langue français. :/

    Merci pour l’article. Belle semaine à vous.

    Aimé par 1 personne

    jmcideas a dit:
    novembre 11, 2017 à 5:37


    C’est pas mieux, alignées à la mémoire de nos disparus
    Le statut de chaque chrysanthème, sans piédestal, est une larme …
    (à ma mère, en visite le 1ier nov)

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s