La petite vendeuse de violettes

Publié le

mouney-syllySept heures du soir. Le vent siffle, aigre et mordant. Sur la place Saint-Germain-des-Prés, tremblante, mal vêtue, une fillette offre aux passants quelques bouquets de violettes.

Un beau vieillard passe qui la regarde : 

 C’est combien, petite ?
— Deux sous !

Le vieillard tire une pièce blanche et la lui donne. La petite regarde plus attentivement ce monsieur généreux. Puis, soudain : 

 Je ne veux pas que vous les payiez, monsieur Mounet-Sully !

Mais Mounet-Sully ,un peu étonné d’être reconnu par cette humble vendeuse de fleurs, reprit la petite pièce blanche et… la remplaça par un gros écu d’argent.

« La Lanterne. » Paris, 1913.

Publicités

3 réflexions au sujet de « La petite vendeuse de violettes »

    anne35blog a dit:
    novembre 5, 2017 à 4:22

    un homme bien….

    Aimé par 2 people

    francefougere a dit:
    novembre 5, 2017 à 6:33

     » Deux sous de violettes …

    Aimé par 1 personne

    jmcideas a dit:
    novembre 7, 2017 à 12:05

    Et si l’on vend un choux-fleur ?
    Ma mère tenait un minuscule étalage de ses légumes (à Château-du Loir-72)….il lui fut proposer 20 francs, pour un choux de couleur rose!
    > ‘Ne le payer pas Monsieur, il est immangeable!
    Par mémoire, je fais des bouquets de ses fameux choux-fleurs
    JM

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s